dimanche 30 novembre 2014

Kevin et les extraterrestres, tome 2

Kevin et les extraterrestres, tome 2 : Et voilà le travail ! 
Laurent Rivelaygue 
Olivier Tallec 
Editions Flammarion 
Collection Père Castor
Une maman enceinte, un chien disparu, un zèbre kidnappé, un vaisseau spatial écrasé, des centaines de lignes de punition... Voilà de nouveaux défis à relever pour Kevin, le justicier fantôme !
 
 Mélange de BD et de roman, Kevin et les extraterrestres est un ouvrage jeunesse totalement fantaisiste et réjouissant.  Entre les bévues de Cassius, les crises parentales, un copain drolatique, et même un fidèle compagnon à quatre pattes un peu bêta, c'est un quotidien pas tout à fait ordinaire qui rythme la vie de Kevin. Toutes ces aventures n'ont pas finies de faire sourire les jeunes lecteurs dès 8 ans. 

Extrait

"Aujourd'hui, c'est jeudi matin. Ce qui est une très mauvaise nouvelle puisqu'il reste encore deux jours d'école avant le week-end. L'autre mauvaise nouvelle, c'est qu'on n'a pas retrouvé Rufus. Ça fait cinq jours qu'on ne l'a pas vu.
- Ne t'inquiète pas ! m'a dit Cassius, il va sûrement réapparaître.
Et moi, je commençais à me demander s'il ne l'avait pas finalement mangé ! Il m'a juré que non, qu'il l'aurait fait volontiers, mais qu'il m'aurait demandé l'autorisation. Du coup, il s'attaquait plutôt à des pneus, ce qui n'était pas grave puisque c'était très bon aussi.
J'espérais que mon chien n'était pas monté dans l'autobus-soucoupe volante avant son départ, et Cassius m'a rassuré :
- Impossible, tout est calculé au kilo près. Alors même avec le poids d'une toute petite bête en plus, le vaisseau ne serait pas allé bien loin !

Papa était ennuyé avec les cinq chiens qu'avait récupérés notre géant jaune, et surtout avec le zèbre. Les chiens, on savait à peu près à qui ils appartenaient, et papa les a ramenés un par un. Il avait terminé en rendant Bavette, le fox-terrier, à monsieur Latranche, le boucher. Il était tout content.
Mais Cassius a dérobé le jambon et l'a avalé d'un coup. Papa était furieux, il faisait de grands gestes avec les bras en criant que ce n'était pas vrai, qu'on ne pouvait rien laisser cinq minutes sans que ça finisse dans l'estomac de ce monstre jaune !
Heureusement, maman lui a demandé de se calmer et lui a rappelé qu'il allait être en retard à son travail. Papa a regardé l'heure, il a ouvert de grands yeux en disant qu'il avait rendez-vous avec monsieur Birocheau, son patron, et que décidément, cette journée commençait bien mal !
Il a claqué la porte, puis il est revenu en criant :
- ET SURTOUT, NE FAITES RIEN POUR LE ZÈBRE, JE M'EN OCCUPE EN RENTRANT !
Le zèbre, on savait d'où il venait : forcément, il n'y en avait qu'un dans le coin, celui du zoo à la sortie du village. Et Dédé Laçage, le gardien, allait bien finir par s'apercevoir de sa disparition, même s'il passait plus de temps à faire la sieste qu'à soigner les animaux.
Cassius a dit que ce serait bien de le ramener, que ça rendrait service à mon papa qui avait déjà assez de soucis comme ça avec son travail, sa femme enceinte et son fils qui ne fait que des bêtises. Mais moi, je lui ai répondu que le plus gros souci de mon papa était jaune, et qu'il faisait au moins 100 kilos."

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire