mercredi 3 décembre 2014

Café Givré

Café Givré
Suzanne Selfors
Editions Flammarion
"Vous croyez aux signes ? La foudre qui frappe une voiture dont vous sortez à l'instant, un chat noir qui traverse votre chemin... Vous voyez ce que je veux dire ? Le hasard, peut-être. Moi, je n'y ai jamais cru, à ce genre de trucs. Avant de le rencontrer, lui". Chez Anna est un petit café où le temps s'est arrêté. Katrina y vit paisiblement avec sa grand-mère. Jusqu'au jour où la magie et la poésie s'immiscent dans sa vie.

J'avais craqué sur la superbe couverture de ce roman dès sa sortie en janvier 2012. Il a fallu que j'attende de repasser devant la semaine dernière pour enfin de me décider à le lire. 
N'ayant lu ni résumé ni chronique du livre, ni même la 4ème de couverture, je m'attendais à tout autre chose, un récit avec des personnes plus mûres peut-être. L'héroïne, Katrina, est une adolescente de 16 ans prise dans la tourmente d'une vie mouvementée. Depuis le décès de ses parents, elle vit avec sa grand-mère et aide cette dernière à faire tourner le café familial, le Café d'Anna. Entre les dettes de l'entreprise, les pressions exercées par le propriétaire, M. Darling, l'étau se resserre autour des deux femmes. En parallèle, Katrina passe son temps avec ses deux meilleurs amis Vincent et Elizabeth. Mais là encore, tout s'affole lorsque Vincent se met à sortir avec la pire ennemie de Katrina, la fille de M. Darling. Pour couronner le tout, la jeune fille semble poursuivie par un détraqué... un jeune homme de son âge, beau comme un dieu, mais passablement collant. Malcolm, c'est son nom, veut la remercier pour un acte généreux dont elle a fait preuve à son égard. Pour cela, il la presse de lui dévoiler quel est son plus grand désir afin de lui accorder ce voeu. 

Café Givré est une délicieuse lecture d'hiver. Glissée sous une couette, la lectrice peut savourer cette comédie romantique très légère et passer un agréable moment. L'auteur met en avant l'importance de trouver sa voie et surtout d'avoir confiance en soi. Au départ, Katrina ne cesse de dire qu'elle n'a pas de désir, mais en plus qu'elle n'est douée en rien, et finalement bonne à rien. Jusqu'au moment décisif où elle va réagir, se découvrir un talent, et en fait simplement prendre sa vie en main. Les relations entre adolescents et les tumultes de l'amitié pimentent le récit. Elizabeth se trouve trop grosse et désespère de se trouver un petit ami. Katrina se dispute avec Vincent au point de ne plus savoir où elle en est. 
Le cadre du roman, ce café et l'ambiance qui y règne, sont également des points forts du livre. 
Si finalement, Café Givré n'était pas ce que j'attendais, j'ai tout de même passé une douce soirée en compagnie de cette romance saupoudrée de surnaturel. 
A découvrir dès 12 ans. 

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire