mercredi 14 janvier 2015

Ma famille normale contre les zombies

Ma famille normale contre les zombies
Vincent Villeminot
Yann Autret
Editions Nathan
Je m'appelle Madoloup, et je suis une fille normale. Alors je n'avais pas prévu de me casser le coude le jour de mon arrivée en vacances. Mais ce n'est pas là que les choses ont vraiment dérapé. Non. C'est plutôt quand les goélands sont devenus fous. Qu'ils se sont mis à attaquer les gens. Qu'ils ont contaminé ma petite sœur. Qu'on a appris qu'il s'agissait d'une épidémie de Virus Zombie. Que mon père a décapité Papy. Et qu'on s'est retrouvés assiégés par dix mille morts vivants qui voulaient rentrer par les toilettes...
N'ayant lu que la dernière série parue de Vincent Villeminot, Réseau(x), et ne l'ayant pas aimé, je dois dire qu'en recevant Ma famille normale contre les zombies, j'étais un peu inquiète. Mais le roman court, le résumé décalé et les illustrations amusantes et loufoques produisent une impression sympathique qui m'a donné envie de me lancer. Je dois dire que j'en sors mitigée. J'ai aimé la première partie du récit qui m'a fait sourire. Le texte est drôle, les expressions et références sont plutôt bien trouvées. L'histoire part dans tous les sens, c'est totalement "foutraque" mais dans la première partie j'ai trouvé que ça fonctionnait plutôt pas mal. Mais au bout d'un moment, j'ai décroché. Pour être exacte, au passage où le père se transforme en ours (oui, oui en plantigrade) parce qu'il saigne du nez... je n'ai plus réussi à suivre les délires de l'auteur. Alors je l'ai fini, ça se lit sans problème, mais ça ne me laissera pas un souvenir impérissable.  
L'éditeur donne pour indication "à partir de 14 ans". L'histoire n'est pas effrayante donc pourrait être lue avant mais les références ne sont pas accessibles par les plus jeunes. Mon fils de 11 ans l'a également découverte et n'a pas compris grand chose. Ce roman graphique est donc à réserver aux fans du second degré poussé jusqu'au boutisme. Sortie le 22 janvier. 

La couverture définitive sera la suivante :

6 commentaires:

  1. Chouette article !
    Pour ma part, j'ai bien aimé Ma famille normale contre les zombies mais c'est vrai que quand tu ne connais pas trop l'auteur, tu passes à côté de quelque chose (par exemple la transformation en ours fait référence à la première série de l'auteur, Instinct). J'avais bien aimé le personnage du fils et le côté WTF du roman qui était très rafraîchissant.

    @ bientôt !
    Amadis

    RépondreSupprimer
  2. Il y a encore plus de références que ce que je le pensais alors ! Merci pour l'info ! :) J'avais acheté le premier tome d'Instinct mais je ne l'ai toujours pas lu effectivement.
    Le personnage du fils est celui qui a le plus décontenancé le mien de fils.:D
    WTF ?! C'est tout fait ça !

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour ces infos, Amadis :) Bel article !! Ça donne bien envie !!

    RépondreSupprimer
  4. N'empêche que c'est peut-être moyen de faire une si grosse référence dans une nouvelle série d'une de ses anciennes, non ? :/ On se demande vraiment ce que ça vient faire là-dedans (je me suis demandée si ça avait un quelconque rapport avec Ramna 1/2 ! lol surtout qu'au Japon, le saignement de nez a une signification particulière - bref, j'ai nagé complètement à partir de ce moment-là)

    RépondreSupprimer
  5. Eh bien ! Nous sommes assez d'accord sur ce livre (ma chronique sera en ligne demain). Perso, j'ai eu beaucoup de mal avec l'humour de l'auteur, que j'ai trouvé trop lourd et répétitif...

    RépondreSupprimer
  6. Pas très réussi. Dans les illustrations comme dans l'intrigue, beaucoup de lourdeurs. Même s'il y a des bonnes idées et des références.

    RépondreSupprimer