jeudi 26 février 2015

Caprices ? C'est fini !

Caprices ? C'est fini ! 
Pierre Delye 
Editions Didier Jeunesse
- Primo : tu vas à la capitale. 
Deuzio : tu reconnais la bestiole du concours. 
Tertio : tu épouses la Princesse, donc tu deviens prince. 
Et quarto et conséquemment... 
Moi, je deviens papa de prince ! 
- Oui, mais... 
- Il n'y a plus de «oui, mais» ! Fonce, mon fils, va ! 

Plus facile à dire qu'à faire ! Car non seulement la Princesse n'a aucune envie de se marier, mais elle est aussi bien décidée à donner du fil à retordre à Jean, ce jeune et audacieux prétendant... Le premier roman de Pierre Delye, une comédie romantique qui décoiffe !

J'ai adoré ce roman ! Caprices ? C'est fini ! est de ces romans qui vous touchent et vous donnent le sourire. De bout en bout, le récit est jubilatoire et un régal pour les yeux du lecteur. Les mots jaillissent, pétillent et semblent s'amuser en formant des pirouettes. Parce que le style de l'auteur fait mouche. C'est drôle ! C'est bourré de répliques qui titillent nos zygomatiques ! Mais ce n'est pas que ça. C'est aussi très joliment tourné. Doux comme une chanson et souvent très poétique. L'auteur nous offre une fable pour les enfants avec une princesse extrêmement belle mais tout autant capricieuse, un homme pauvre et bon qui en tombe amoureux, un roi de la tartuferie plus que de son royaume, en résumé un conte qui joue avec les codes traditionnels du genre et les bousculent. Mais derrière tout ça, il y a les bons sentiments, l'entraide, la générosité, toutes ces preuves que l'argent ne fait pas le bonheur et qu'il vaut mieux aimer, rire, chanter (... mettre, quand il vous plaît, son feutre de travers, pour un oui, pour un non, se battre, - ou faire un vers ! Travailler sans souci de gloire ou de fortune, À tel voyage, auquel on pense, dans la lune !... je trouve cette citation de Cyrano particulièrement à propos !). Une ode à l'humanisme qui fait du bien ! Un gros coup de coeur ! A faire lire aux enfants dès 9 ans. C'est un assez gros pavé pour les plus jeunes (à noter que les caractères sont gros) mais les chapitres sont courts. Pourquoi même ne pas tenter la lecture à haute voix en guise d'histoire du soir pour les 6/7 ans ?  



Concernant l'auteur : Ce conteur du Nord de la France compose avec les mots pour trouver l’histoire juste. Son répertoire, essentiellement composé de contes et légendes traditionnels, s’est ouvert au fil du temps aux récits de vie comme aux récits contemporains.
Il y a chez Pierre Delye un amour de la langue tout particulier, comme un plaisir de gastronome : «Quand les mots ont du goût, les oreilles sont contentes de les manger ».
Auteur jeunesse à succès (La grosse faim de P’tit Bonhomme, La Petite Poule Rousse, « SSSSSSSi j’te mords, t’es mort ! », … ) Pierre Delye a développé le goût d’écrire même si le goût de dire ne sera jamais moins fort.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire