mercredi 4 février 2015

Lili Goth et la souris fantôme

Lili Goth et la souris fantôme
Chris Riddell
Editions Milan
 Au manoir des Frissons frissonnants, Lili Goth s'ennuie à mourir. Mais, lorsqu'elle rencontre Ismaël, une petite souris fantôme, tout change ! A elles les explorations, les aventures et les passages secrets du château ! Jusqu'au jour où elles tombent sur Maltravers. Le sombre et sinistre Maltravers. Son air louche sent le mystère à plein nez... Et les mystères, Lili, elle adore ! ? 
Les fans de Chris Riddell, dont je suis, et particulièrement de sa chère Apolline, pourront se réjouir avec cette nouvelle héroïne Lili. 
Dans ce roman, le lecteur retrouve toute la folie littéraire de l'auteur, fantaisie poussée ici à son paroxysme. 
On trouvera sur le chemin de notre lecture, fantôme, vampire, enfant caméléon, monstres et chimères ainsi que de nombreuses autres références romanesques, ou de l'univers des contes, et mythologiques. 
Les livres de Chris Riddell se prête d'ailleurs particulièrement à la lecture à voix haute par le parent en guise d'histoire du soir à raison d'un chapitre par jour. Le parent lecteur aura une lecture tout aussi agréable que son enfant grâce à l'humour décalé et toutes les références pourront donner une seconde lecture à l'adulte. 
L'histoire se révèle donc pleine de surprise. Quant à l'héroïne, adorable et attachante, les aventures qu'elle va vivre durant ces quelques jours vont finalement lui rendre la vie bien plus douce. 
Enfant solitaire, mais pas par choix, elle aura enfin des amis, et son père lui ouvrira enfin ses bras et son coeur tout entier. Mais avant cela, elle devra résoudre le sombre mystère qui plane sur le château et déjouer les sinistres plans du garde-chasse. 
Les illustrations, de l'auteur lui-même, rendent le récit encore plus vivant et attrayant. Les éditions Milan nous gâtent avec une édition absolument superbe ! La couverture est cartonnée et riche en vernis sélectif. Les pages de garde aussi sont magnifiques. 
(allez, seul manque un signet, de couleur violet, ça aurait été formidable et dans l'esprit de cette édition). Enfin, gros gros + : un petit livre, trouvant son origine dans l'histoire, est en cadeau à la fin ! J'ai adoré cet ajout totalement magique.
 Lili Goth et la souris fantôme m'a semblé bien trop court, un signe qui ne trompe pas. 
Cette ode à l'imaginaire est à découvrir dès 8 ans. 
Extrait : 
Lili Goth se redressa dans son lit à baldaquin et scruta les ténèbres qui régnaient dans sa chambre.
Ce n'était pas la première fois qu'elle l'entendait. 
Un petit soupir, suivi d'un couinement. 
Elle prit le chandelier sur sa table de chevet et alluma la bougie avant de se lever. 
- Qui est là ? murmura-t-elle. 
Lili était la fille unique de lord Goth du manoir des Frissons frissonnants, le célèbre poète à roulettes. Sa mère, Parthénope Goth, avait été également très renommée. Pour sa beauté et sa grâce, mais surtout pour ses spectacles de funambulisme. Lord Goth l'avait rencontrée lors d'un voyage à Thessalonique. Malheureusement, Parthénope était morte quand Lili était encore toute petite, en s'entraînant sur les toits du manoir des Frissons frissonnants pendant un orage.
Lord Goth n'évoquait jamais cette terrible nuit. Depuis ce jour - enfin, cette nuit -, il restait enfermé dans son immense demeure et ne quittait presque jamais son bureau, où il écrivait de très longs poèmes. Le reste du temps, monté sur Pégase, son cheval à roulettes, 1 se promenait sur ses terres et tuait son ennui en tirant sur les ornements du parc avec un tromblon. On le disait particulièrement cruel avec les nains de jardin. Depuis l'accident, lord Goth obligeait Lili à porter d'énormes chaussures très bruyantes quand elle déambulait dans les couloirs du manoir. De cette façon, il l'entendait toujours approcher et courait se réfugier dans son bureau. Lili ne voyait donc pas souvent son père et, parfois, elle en était malheureuse. Mais elle comprenait. Une fois par semaine, quand elle prenait le thé en sa compagnie dans la galerie des portraits du manoir, elle voyait bien que, chaque fois qu'il la regardait, une intense tristesse assombrissait ses yeux. Avec ses boucles noires et ses yeux verts, la jeune fille ressemblait beaucoup à sa mère. (Lili le savait car elle avait hérité d'un médaillon avec une peinture miniature de Parthénope à l'intérieur.)
- Qui est là ? murmura-t-elle de nouveau, un peu plus fort cette fois.
- Ce n'est que moi, lui répondit une petite voix.

En VO, le deuxième volume est déjà paru. 

Toujours en VO, le troisième tome paraîtra en février. 

A noter que le récit de Lili Goth et la souris fantôme se termine vraiment, il est important de savoir que vous pouvez offrir La souris fantôme sans vous avoir à vous embarquer dans une nouvelle série. 

1 commentaire:

  1. J'ai beaucoup aimé le second degré et les allusions aux personnages célèbres dans ce premier tome mais je n'ai pas réussi à accrocher à l'histoire, contrairement à ma puce qui elle a adoré ^_^

    RépondreSupprimer