vendredi 6 mars 2015

Anna et son fantôme, tome 1

Anna et son fantôme, tome 1 : Le plus envoûtant des secrets
 Franck Krebs 
Editions Hachette 
1re partie : Anna est sous le charme. Terrorisée et sous le charme. Les fantômes n’existent pas. Pourtant elle en a croisé un dans son grenier. Son nom est Rodéric. Si elle a très envie de devenir son amie, le fantôme lui, est horrifié à cette idée. Non seulement, il risque de perdre sa tranquillité, mais aussi sa vie. La relation avec les humains est formellement interdite par la loi des fantômes ! Qu’importe Anna est décidée et ne doute pas une seconde de réussir à le convaincre. 2e partie : Anna le constate tous les jours : vivre sous le même toit qu’un fantôme n’est pas de tout repos. Cela frise même la catastrophe, lorsqu’une invitée surprise du nom de Cornélia débarque dans la maison. Ce fantôme turbulent, joueuse de cornemuse et amateur de cosmétiques pour ectoplasmes, a dans ses valises tout un stock de mauvais coups. Pourtant Anna ne subira pas passivement ses farces douteuses. Encore moins, depuis qu’elle soupçonne Cornélia d’être la petite amie de Rodéric.

Anna et son fantôme est un roman attrayant. Cette romance, à peine suggérée toutefois, entre Anna et Rodéric le fantôme donne le sourire. Anna a 13 ans et si au début du récit elle semble penser être la plus malheureuse fille du monde, dans la conclusion elle sent son coeur rempli d'espoir pour le lendemain. A la base de ses préoccupations de départ, il y a le divorce de ses parents et l'emménagement avec sa mère dans une demeure qui tombe en ruine. Maison qu'elle découvre bien vite être hantée par le fantôme d'un jeune garçon (à peine 365 ans au compteur) doux et délicieusement vieux jeu. Le récit, et donc leurs échanges, sont vus alternativement du point de vue d'Anna et de Rodéric. Dans les parties où la jeune héroïne est la narratrice, les difficultés liées à la séparation de ses parents prennent une place importance. Du côté du héros, on découvre plus précisément l'univers des spectres inventé par l'auteur. Le lecteur apprend ainsi que Rodéric a beaucoup à perdre rien qu'en adressant la parole à Anna. 
Les deux personnages ont des caractères bien tranchés et leurs discussions sont régulièrement sources de quiproquo, les situations fantaisistes qui en découlent ne manquent pas. Le récit est clairement parsemé de pincées d'humour. (les différents travaux de la maison réalisés par des ouvriers incompétents sont racontés sous un angle cocasse) Le style est très fluide et l'ouvrage se lit avec plaisir d'une traite. A mettre entre les mains des  jeunes lecteurs dès 9/10 ans. 

Il est à noter que l'auteur, Franck Krebs (auteur entre autres de la série Tom Cox), est décédé en février (2015). Un second tome d'Anna et son fantôme sortira en septembre mais la série s'arrêtera forcément là... 

2 commentaires:

  1. Votre présentation m'a bien donné envie de le lire... Je le note, merci !

    RépondreSupprimer
  2. je l'ai dévoré et ai beaucoup aimé le style de l'auteur, je suis impatiente de lire le second tome.

    RépondreSupprimer