mercredi 25 mars 2015

La maison de Tess

La maison de Tess
Cathy Kelly
Editions Presses de la Cité
Tess a toujours vécu heureuse à Avalon. Mais aujourd’hui, depuis son charmant cottage, elle peine à faire face à son récent divorce et aux difficultés financières rencontrées avec son magasin d’antiquités… Sa fougueuse sœur Suki, elle, a depuis longtemps coupé les ponts avec la ville de son enfance pour épouser un homme promis à un brillant avenir politique. Mais quand elle devient la proie d’un biographe tenace, elle n’a d’autre solution que de retourner à Avalon, qu’elle s’était juré d’oublier. De son côté, la joyeuse et exubérante Mara vient chercher auprès de sa tante Danae le soutien qui lui permettra de surmonter une rupture difficile. Appréciée de tous, Danae est responsable du bureau de poste de la petite ville balnéaire depuis des années. Sa vie solitaire et recluse lui convient à merveille et lui permet de protéger un lourd secret qu’elle se refuse de partager.  La vie suit donc son court tant bien que mal sur la côte irlandaise. Mais à l’approche des fêtes de Noël, des événements qu’elles n’attendaient pas vont les placer devant un choix crucial à faire…  Quatre femmes, quatre destinées, pour qui la volonté d’en finir avec le passé va s’incarner dans l’expression d’une amitié inébranlable.

J'ai mis du temps à accrocher à cette histoire. L'auteure passe assez rapidement d'un personnage à l'autre, de sorte que je me mélangeais facilement les pinceaux et que j'avais une grosse impression d'un récit brouillon. 
Mais au bout d'une centaine de pages (oui, tout de même), je me suis enfin prise d'affection pour tout ce petit monde d'Avalon. 
J'ai été très touchée par le personnage de Danaé et par son évolution. Il y a une grande justesse dans le temps qu'elle met à dépasser son traumatisme et a enfin accepter de laisser les gens venir à elle. Les autres personnalités qui marquent le texte sont également agréables à découvrir. L'auteure développe finement ses personnages et leur crée à tous une identité clairement définie. Comme dans la vie réelle, ces hommes et ces femmes ont tous des blessures intérieures qui les font plus ou moins souffrir. C'est un réel plaisir de les voir dépasser leurs difficultés, s’accommoder de leur passé et aller de l'avant. 
Au final, j'ai tourné la dernière page du livre avec étonnement, j'aurais souhaité continuer de suivre la vie de tous encore un long moment. J'ai donc quitté le livre à regrets. 
J'avais un autre livre de Cathy Kelly dans ma PAL, sitôt celui-ci fini, je me suis dépêchée de dévorer l'autre afin de retrouver le style chaleureux de l'auteure et son univers bienveillant. 

 Un grand merci à Ingrid pour cette belle découverte. ;) 

5 commentaires:

  1. Il me tente beaucoup, ce roman. J'aime la couverture. Je suis impatiente de découvrir l'univers de Cathy Kelly.

    RépondreSupprimer
  2. Oh ! Je pensais que tu avais déjà lu plusieurs romans de l'auteure, c'est un style que je te vois tout à fait lire et aimer. :)

    RépondreSupprimer
  3. On retrouve toujours cette écriture chaleureuse et bienveillante dans les romans de Cathy Kelly. Si tu as aimé La maison de Tess, tu aimeras très certainement Du miel pour les abeilles, qui, à mon avis, est encore meilleur ! Je ne peux que t'en recommander la lecture !

    RépondreSupprimer
  4. Il est rentré dans ma pal ce weekend !! Génial :D Merci pour ton avis :)

    RépondreSupprimer
  5. Je ne connaissais pas du tout ce roman, et je trouve la couverture vraiment jolie ! Merci pour la découverte :)

    RépondreSupprimer