mardi 3 mars 2015

L'arbre à confiture

L'arbre à confiture
Mutsumi Ishii
Komato Sakaï
Editions L'école des loisirs
Comme Blanche est née au printemps, elle n’a encore jamais goûté de confiture ni de compote de pommes. Aujourd’hui, c’est la première fois. Quelle découverte ! Un délice… Les pommes qui servent à cuisiner ces bonnes choses viennent d’un arbre, dit Maman. Blanche meurt d’envie d’aller croquer dedans. Mais qu’est-ce qui a si bon goût, les feuilles ? Non, elles sont vertes. Le tronc ? Aïe ! Il est trop dur pour des dents de lapin. Alors Maman explique le cycle de la vie : fleurs, bébés fruits, fruits grandis, fruits mûris, fruits cuits !

Grande fan de Komato Sakaï (voir Jour de neige et Réveillés les premiers), j'étais impatiente de découvrir L'arbre à confiture. Dans cet album, on retrouve l'auteure aux pinceaux seulement, le texte étant de Mutsumi Ishii. 
Le texte est lent, répétitif et reprend pas à pas la vie, les saisons traversées et la journée d'un petit. L'auteur passe en revue des choses simples mais qui pour l'enfant a son importance; surtout la peur que demain n'arrive pas assez vite, peur qui empêche de dormir, est évoquée, thème que l'on retrouve finalement peu dans les albums. Mais le point principal du récit, ce sont les découvertes progressives que font les petits; de nombreuses premières fois sont évoquées. La petite va dehors se promener seule, elle découvre le pommier, sa vie s'enrichit de toutes ces nouvelles expériences, et petit à petit elle grandit. 
Si j'adore habituellement les illustrations texturées de Komako Sakaï, ici, je les trouve un peu trop brossées de noir. Elles restent adorables et pleines de charme avec leur côté rétro (la robe de la maman, la tenue de l'enfant) mais j'ai regretté ses marques plus marquées qu'à l'ordinaire. Par contre, autour du texte on retrouve un élément du récit juste croqué à la mine rouge et cela contrebalance habilement, et d'une si jolie façon !, les planches colorées. 
A découvrir à partir de 4/5 ans. 

1 commentaire:

  1. Moi qui pensais l'acheter sans même le regarder, je vais peut-être aller le feuilleter avant ;-)

    RépondreSupprimer