vendredi 3 avril 2015

Archie Greene, tome 1

Archie Greene, tome 1 : Archie Greene et le secret du magicien
D. D. Everest
Editions Bayard Jeunesse
 Au fond de cavernes glaciales, enterré, 
Réside un secret jamais dévoilé. 
Pour garder ce bien précieux, deux antiques sentinelles 
Veillent avec leur coeur de lion et leurs yeux d'aigle. 

Orphelin, Archie Greene vit chez sa grand-mère Gardénia. Le jour de son douzième anniversaire, il reçoit un mystérieux grimoire écrit dans une langue indéchiffrable. Ce colis est accompagné d'un parchemin qui l'invite à se rendre à la librairie La Page Blanche, à Oxford. 
Le jeune garçon part sur-le-champ ! Archie devient apprenti-relieur au Musée des Collections magiques où les livres battent des pages pour voler, où les grimoires prédisent l'avenir et révèlent le passé, où les pop-ups font jaillir des chevaliers... Il découvre bientôt qu'il a un don très particulier. Désormais, son devoir est de protéger les Terribles Tomes, ces livres de magie noire convoités par des magiciens maléfiques.

Impossible de parler d'Archie Greene sans évoquer Harry Potter. Jamais roman depuis la fin de la série culte de J.K Rowling n'aura été aussi proche de l'univers de notre sorcier préféré. Que ce soit dans les personnages (un orphelin accompagné d'un garçon et d'une fille - des instructeurs proches des enseignants de Poudlard) ou pour des éléments relatifs au monde de la magie (ceux qui ne croient pas en la magie sont appelés les "Ignorants"; les murs enchantés peuvent permettre de passer d'une pièce à une autre, les livres sont interactifs et ont des titres en rapport avec le nom de leurs auteurs comme "les créatures à éviter si vous avez les nerfs fragiles de Timothy Tremble", etc.), la comparaison est évidente. Toutefois, ce n'est pas parce que ça y ressemble que ce n'est pas bon ! Archie Greene est un très agréable roman jeunesse ! Simple d'accès, il peut même être lu dès 8/9 ans. Le lecteur découvre le monde inventé par l'auteur en même temps qu'Archie. Un monde de la magie qui tourne autour de livres magiques et qui est régi par des lois strictes. L'intrigue tourne donc autour de ces ouvrages. Sans savoir en qui faire confiance, Archie va devoir renouer avec le passé et résoudre une énigme des plus mystérieuses. J'ai été amusée d'avoir l'impression qu'il y avait un peu du Voyage de Chihiro dans le récit. Le vieux Zeb, qui en prime donne du travail à Archie, m'a fait terriblement penser au vieux Kamaji. Vous en avez peut-être assez de mes comparaisons mais j'en ai encore une !... avec Monstres & Compagnie ! Ainsi dans l'histoire on trouve des sièges imprévisibles qui peuvent nous conduire n'importe où. Ces étranges moyens de locomotion m'ont évoqué les portes du dessin animé de Pixar et le passage où Sulli et Bob sautent de porte en porte. Mais j'arrête là avec mes comparaisons ! Cela vous montre tout de même que l'imagination fonctionne à plein régime pendant cette lecture, les descriptions sont très visuelles. Ce premier tome immersif où les personnages doivent trouver et restaurer des livres a vraiment beaucoup de charme. Archie a une faculté que lui envieraient bien des lecteurs passionnés : celle de parler avec les livres. D. D. Everest arrive d'ailleurs a rendre l'un d'entre eux attachant ! Je suis très curieuse de voir où l'auteur va nous amener dans le second tome, à suivre... 

La couverture française est absolument superbe ! Le livre a même de jolis rabats.  Je vous mets la couverture d'origine et une autre d'une édition à venir. 

Si je ne suis pas très fan de la première (la VO), j'adore la seconde qui correspond en plus très bien à l'univers du roman !
  

4 commentaires:

  1. Oh là là là ça y'est je le veux!!! Moi j'adore tes comparaisons. Le voyage de Chihiro est mon ghibli préféré et j'adore Monstres et Compagnie. La couv française est sympa. Y'a plus qu'à noter!

    RépondreSupprimer
  2. Je le vois partout et il me fait terriblement envie ! :)

    RépondreSupprimer
  3. Effectivement, magnifique couverture *_* A noter, merci :)

    RépondreSupprimer
  4. J'ai lu les épreuves non corrigées et j'ai adoré... Effectivement la couverture française est plus jolie que l'originale

    RépondreSupprimer