lundi 27 avril 2015

iM@mie

iM@mie
Susie Morgenstern
Editions L'école des loisirs 
A seize ans, Sam est un junkie, un accro, un drogué d’Internet et des jeux vidéo. Pour le sevrer de l’écran et sauver son âme, ses parents ont décidé de l’envoyer à Nice, en pension chez Martha, sa grand-mère, qui coule une retraite paisible, sans ordinateur ni télévision ni portable. Arrivé là-bas, Sam n’a rien d’autre à faire que de lire, réviser son bac de français et jouer du piano tout en se faisant dorloter par sa grand-mère. Comme cure de désintoxication, on a connu pire, et Sam admet qu’il n’est pas vraiment malheureux… Juste terriblement en manque des moyens de communication que des milliers d’années de progrès technique ont mis à la disposition de l’homme moderne. Mais ça, comment le faire comprendre à Martha…

Pour faire court, en refermant le livre, j'ai dit à mes enfants et mon mari "ah c'était trop chouette, trop drôle, j'aimerais tellement qu'il y ait une suite !". iM@mie, c'est du Susie Morgenstern dans toute sa splendeur. Le lecteur ressent à merveille son plaisir d'écrire et le reçoit de façon forcément positive. Dans Martha, on imagine bien entendu Susie. Derrière la truculence, la cuisine familiale, le goût des lettres et de la musique, ce bonheur d'être entourée (quoique pas tout le temps !), on projette l'idée que l'on se fait de l'auteure, et on a d'une part envie de la rencontrer et d'autre part on l'adopterait bien comme grand-mère ! iM@mie, est un roman pétillant. Frais, il fait vraiment passer un excellent moment. Si de nombreux personnages sont égratignés, les parents d'adolescents en prennent pour leur grade ! Ça fait parfois un peu mal à coeur tous ces parents qui ne savent finalement pas l'être, et soit pataugent, soit délèguent, soit sont absents. Mais même le personnage principal Martha ne semble pas avoir été une si bonne mère, par contre elle se rattrape bien en tant que mamie ! Si elle aime son indépendance, elle sait se montrer attentive et bienveillante. La belle complicité qui la lie à son petit-fils Sam est l'un des points forts du récit. On appréciera l'humour assez jouissif présent au fil des pages. Le passage sur les bananes et leurs bienfaits m'a fait terriblement sourire (et mes enfants ont même eu le droit à sa lecture à haute voix !).
Comme l'indique son titre, les nouvelles technologies sont un des sujets du livre. L'addiction chez les jeunes... comme chez les plus anciens. Les parents accrocs aux écrans de leur portable et de leur ordi ont bon dos d'interdire à leur fils les jeux vidéos et de surfer sur la toile. La grand-mère s'y met aussi (en cachette s'il vous plait) et se laisse vite submerger par la tentation du net. Mais on y parle aussi amour et encore fois il n'y a pas d'âge pour être amoureux !
Avec les beaux jours qui arrivent, l'été qui se profile, je vous conseille cette lecture ensoleillée pour les 12 - 16 ans (et + si affinités, il n'y a pas d'âge pour le lire non plus !).

1 commentaire:

  1. Ah oui, il me tente bien celui-ci ! Hop, noté ! En même temps, Susie Morgenstein et l'école des loisirs, ce sont deux valeurs sûres...

    RépondreSupprimer