lundi 27 avril 2015

La bibliothèque des coeurs cabossés

La bibliothèque des coeurs cabossés
Katarina Bivald
Editions Denoël
Tout commence par les lettres que s'envoient deux femmes très différentes : Sara Lindqvist, vingt-huit ans, petit rat de bibliothèque mal dans sa peau, vivant à Haninge en Suède, et Amy Harris, soixante-cinq ans, vieille dame cultivée et solitaire, de Broken Wheel, dans l'Iowa. Après deux ans d'échanges et de conseils à la fois sur la littérature et sur la vie, Sara décide de rendre visite à Amy. Mais, quand elle arrive là-bas, elle apprend avec stupeur qu'Amy est morte. Elle se retrouve seule et perdue dans cette étrange petite ville américaine. Pour la première fois de sa vie, Sara se fait de vrais amis - et pas uniquement les personnages de ses romans préférés -, qui l'aident à monter une librairie avec tous les livres qu'Amy affectionnait tant. Ce sera pour Sara, et pour les habitants attachants et loufoques de Broken Wheel, une véritable renaissance. Et lorsque son visa de trois mois expire, ses nouveaux amis ont une idée géniale et complètement folle pour la faire rester à Broken Wheel.

Pour qui aime les livres, ce titre, cette couverture ainsi que le synopsis donnent forcément envie de découvrir le roman. La bibliothèque des coeurs cabossés est un premier roman réussi voire très réussi. Il n'est pas sans défauts mais ce fut un réel plaisir de le lire et j'ai passé quelques heures dans une parenthèse nommée Broken Wheel. J'ai particulièrement aimé la première moitié de l'ouvrage. Le rythme est lent, on découvre petit à petit la ville et ses habitants mais aussi notre héroïne Sara. Cette jeune femme décrite plusieurs fois comme banale est une passionnée de la littérature et l'on ne peut s'empêcher d'être en empathie avec elle, voire de s'y identifier. Etant moi-même du style à avoir un bouquin greffé à la main, Sara qui trouve refuge au quotidien dans les histoires romanesque m'était forcément familière. Le récit est également truffé de références littéraires et de commentaires sur tel ou tel livre, ce qui donne 1. envie de relire les classiques de la littérature anglaise et américaine ! 2. découvrir certains auteurs contemporains 3. augmente l'impression de réalisme qui émane du récit. Le temps présent est également ponctué des lettres qu'Amy avaient envoyées à Sara ce qui rajoute son lot d'anecdotes sur les habitants de cette bourgade. 
La seconde partie m'a malheureusement moins plu. Trop de romance tue la romance, et certaines descriptions étaient un peu en trop. Entre Tom dont le ventre est très musclé (on le saura !), la relation entre une vieille fille et un jeune homme au départ dit homosexuel (quel besoin de rajouter la sexualité des personnages ? lorsqu'ils sont hétéros, est-ce que c'est précisé ? Non. par contre, l'auteure insiste bien sur le couple d'homme donc homosexuels (on s'en serait douté, ça devrait juste être naturel donc pas besoin de jouer autant là-dessus) et sur ce jeune homme qui dit l'être aussi), et Sara qui devient d'un coup très belle... C'est dommage, surtout que l'auteure elle-même parle dans la première partie des clichés en littérature... pour finir par tomber dedans... 
Reste le plaisir de la première partie et de toutes les références littéraires, l'humour fréquemment présent et parfois agréablement"pince-sans-rire", et des personnages attachants.

7 commentaires:

  1. C'est vrai que nos avis se rejoignent, mais tu appuies un peu plus fort là où ça fait mal. ^^

    RépondreSupprimer
  2. Ah! C'est fou comme ce roman ne fait pas l'unanimité... Quant à moi, je n'ai pas pu dépasser les 70 premières pages. Dommage, le thème m'intéressait beaucoup.

    RépondreSupprimer
  3. Oh bah mince alors ! Moi j'ai carrément aimé ! J'étais peut être dans une periode où j'avais besoin d'un livre détente sans complication ...

    RépondreSupprimer
  4. (J'aime beaucoup ton nouveau décor! :-) ) C'est vrai que ce roman a des défauts mais il est vraiment sympa. C'est une lecture qui fait beaucoup de bien, je trouve. Le second, le troisième romans auront peut être un petit truc en plus!

    RépondreSupprimer
  5. J'ai aimé les filles, j'ai aimé hein ! Il est très plaisant et j'ai eu du mal à le lâcher durant deux jours. Oui, il fait partie de ses romans de détente qui font du bien par leurs légereté. Je suis bien d'accord. :)

    Merci pour le design. J'apprécie +++ la clarté de ce nouveau choix, je commençais à saturer de mon gris un peu foncé.


    J'ai failli oublier ! Pauline !!!! ???? Il est prévu une trilogie en fait ?!! Je ne savais pas !

    RépondreSupprimer
  6. Je l'ai depuis peu dans ma PAL, et j'avoue qu'au moment de l'en sortir j'ai quelques appréhensions sur le trop de romances... justement ^^ Mais on verra bien ;) Merci pour ce billet intéressant et objectif !

    RépondreSupprimer
  7. Je te rejoins sur ce titre : il m'a plu mais...

    RépondreSupprimer