jeudi 28 mai 2015

Dreamin' Sun, tome 1

Dreamin' Sun, tome 1 
Ichigo Takano
Editions Delcourt
 Shimana est une lycéenne mal dans sa peau depuis le décès de sa mère. N'arrivant pas à trouver sa place au sein de sa nouvelle famille, elle décide de fuguer. En chemin, elle rencontre un jeune homme qui lui propose d'intégrer sa colocation avec deux autres garçons, sous trois conditions : expliquer les raisons de sa fugue, retrouver les clés égarées de la maison et révéler son rêve le plus cher.
Ayant adoré le premier tome d'Orange d'Uchigo Takanoj'ai eu envie de découvrir cette autre série de l'auteur. L'histoire de départ avec cette fille qui rencontre un homme plus âgé qui lui propose de l'héberger m'a fait penser à Fruit Basket... un début à la Fruit Basket, ok mais avec une héroïne qui ne ressemble pas du tout à Tohru ! Shimana est capricieuse, volubile, insouciante, plutôt égoïste et c'est un vrai coeur d'artichaut ! Dreamin'Sun présente au préalable une autre touche d'un autre manga d'ailleurs (qui s'effacera rapidement) ainsi il y a un peu de Switch Girl avec le personnage masculin Asahi qui se met en mode "off" à l'école. Nous sommes dans un pur shôjo avec des traits de scénarios vus et revus donc ce n'est peut-être pas étonnant que j'ai une impression de déjà vu sur plusieurs points. 
Ce premier tome est fantaisiste, délirant, et s'il n'y a rien d'innovant on passe un bon moment de lecture sans prise de tête. Ce n'est donc pas le manga du siècle mais un début de série bien agréable. Les caractère des personnages émergent déjà bien, c'est une joyeuse bande qu'on s'imagine suivre avec plaisir. Shimana se révèle une jeune fille très peu mature et va sûrement grandir au fil des tomes. Zen, un de ses colocataires, est sûrement mon personnage préféré, on sent qu'il commence à avoir des sentiments pour notre héroïne même s'il se défend de penser à elle en ce sens. Les autres personnages contribuent à renforcer l'humour qui ressort du manga. 
J'ai lu les quatre premiers tomes d'une seule traite, les chroniques vont donc se suivre rapidement. 

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire