vendredi 29 mai 2015

Kid I Luck !, tome 1

Kid I Luck !, tome 1 
Yuko Osada
Editions Ki-oon
Kinjiro Yaoi est la terreur de son lycée. Bagarreur invétéré et incorrigible tête brûlée, il est du genre à laisser ses poings s'exprimer avec générosité à la moindre occasion. A l'extrême opposé, son amie d'enfance, Kuriko est la douceur incarnée. Mais peu avant ses 18 ans, une tragédie double touche la jeune fille, qui est agressée au retour du lycée... Traumatisée, elle n'a plus la force de retourner en cours et vit enfermée chez elle, complètement coupée du monde extérieur...
Kinjiro. de son côté, est rongé par la culpabilité. Lui qui n'a pas été présent pour défendre son amie cherche inlassablement un moyen de la sortir de la déprime. Sa décision est prise : à l'image de ces comiques professionnels qui faisaient le bonheur de KuriKo avant son agression, il deviendra lui aussi un champion du rire et consacrera son existence à redonner le sourire à son amie. Mission loin d'être évidente pour notre voyou au grand coeur...
qui est doté d'un sens de l'humour catastrophique !
 
 J'ai choisi de découvrir ce titre pour deux raisons. La première, mon fils aîné avait adoré la série Toto ! du même auteur. La seconde porte sur le personnage en couverture. Il m'avait fait penser à un de mes héros préférés de manga, Seiji de Midori Days. Effectivement, Kinjiro lui ressemble bien. Fort en gueule et toujours partant pour la castagne, il se révèle vulnérable et ne sait pas exprimer ses sentiments. Le manga est d'ailleurs au départ plus sensible que drôle. La scène suggérée du viol de l'amie d'enfance de notre héros, Kuriko, fait forcément mal aux tripes.
 
La tristesse de Kinjiro et son accablement face à la douleur profonde de son amie ressort de façon très forte à travers les illustrations. 
L'auteur sait très bien retranscrire les émotions violentes et intimes de ses personnages. Kinjiro culpabilise de n'avoir pas raccompagné Kuriko chez elle ce jour-là. Pendant trois mois, chaque jour, il vient la voir, lui parle à travers la porte de la chambre de la jeune fille où elle vit désormais enfermée, et lui glisse des livres, CD, entrées de musées, bref tout ce qui pourrait lui plaire, afin que la jeune fille réagisse. En vain. 
Le jeune homme se sent si accablé que son état à lui aussi glisse petit à petit vers la dépression. On s'attache à lui extrêmement vite. Sa volonté farouche d'aider son amie et ses airs de gros durs donnent le sourire. 
Le décalage entre son apparence et ses actions crée des situations très drôles. Petit à petit, le récit s'ouvre vers d'autres personnages, et ainsi l'auteur aborde d'autres thèmes de société tels que l'exclusion et l'introversion. La manga est donc aussi riche en sujets sensibles qu'en humour !
 Par contre, si l'auteur propose des mises en situations drolatiques, les blagues racontées par les personnages qui sont sensées faire rire le public (pour rappel, Kenjiro veut devenir humoriste et participe à des clubs ou émissions humoristiques) ne sont pas fameuses, je n'ai pas souri une seule fois en lisant les pseudos jeux de mots qui devraient montrer que certains personnages sont de grands humoristes. C'est mon seul petit point négatif. 
J'ai par contre beaucoup apprécié le graphisme, le dynamisme et la force du trait de l'auteur. De plus, en ouvrant l'ouvrage, on ne peut qu'apprécier les quelques pages en couleurs sur papier glacé que nous offre cette édition.
Au final, le manga est bien mené et fait autant sourire qu'il émeut.  
Presque un coup de coeur ! 

3 commentaires:

  1. Bonjour !
    J'ai bien aimé ta chronique sur Kid I Luck et les illustrations agrémentent bien l’article ! J’aurais aimé savoir s’il serait possible de partager ta chronique sur le blog que je tiens avec d’autres personnes ? Il est officiellement ouvert depuis hier, du coup pas mal de nos articles sont en réserves, dont ce manga là, et notre idée serait de partager les chroniques d’autres blogs pour enrichir notre article, et aiguiller vers d’autres avis ; mais cela ne se fait que si ces dits blogs donnent leur accord, forcément !
    Voilà, merci beaucoup d’avoir lu ce commentaire.

    – Naomi, du blog Lit Thé Râle.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Naomi,

    Je te remercie pour la trace de ton passage.
    Non, je ne souhaite pas voir mes avis (ni même mes photos) ailleurs que sur mon site.
    Bonne continuation pour la suite de votre nouveau blog,

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour, excuse-moi déjà d'avoir mis du temps à répondre.
    Merci d'avoir répondu, et je comprends tout à fait que tu refuses, c'est normal.
    En tout cas, les photos agrémentent bien ton article, c'est agréable à lire.

    Encore merci, et bonne continuation à toi aussi !

    RépondreSupprimer