mercredi 29 juillet 2015

Signe distinctif roux

Signe distinctif roux
Anouk Bloch-Henry
Editions Oskar 
Harold, un adolescent tranquille et discret, fait sa rentrée en 3e dans un nouveau collège. Il se lie d'amitié avec Axelle mais Mathieu, l'amoureux de la jeune fille, ne voit pas d'un bon oeil cette amitié naissante. Jaloux et possessif, il fait tout pour ridiculiser et dénigrer Harold en se moquant de ses cheveux roux.

Coup de coeur pour ce roman qui sait aller à l'essentiel tout en ne négligeant pas ses personnages. L'auteur nous dresse, de façon tranchée, une palette de portraits d'adolescents de manière à ce que chacun d'eux prenne vie dans notre imaginaire. Le récit brille également par sa subtilité, Anouk Bloch-Henry n'en fait pas trop avec ses protagonistes mais nous en apprend suffisamment sur tous. Les personnages se révèlent tous attachants et le lecteur ressentira de l’empathie même envers les plus détestables. A contrario, et c'est finalement un plaisir puisque cela signifie certainement que les caractères de ces êtres de papier ressortent comme profondément humains, on peut se retrouver à exprimer des sentiments négatifs à l'encontre de nos personnages préférés. Pas de machiavélisme, il suffit de creuser pour comprendre certains comportements, de même que tout peut basculer en en rien de temps. 
Le harcèlement subit par le jeune Harold finit par prendre une ampleur encore plus grande lorsque facebook permet aux agresseurs de se déchaîner et à fomenter des mauvais coups.  
Le récit donne vraiment à réfléchir sur les réseaux sociaux mais surtout sur la vie au lycée et le harcèlement banalisé. Amour, amitié, jalousie, popularité ou mise à l'écart, bande de copains qui fument, qui jouent, de nombreux comportements sociaux entre ados sont mis à jour, les jeunes lecteurs s'y retrouveront forcément. A lire dès 11/12 ans. 

Petit + perso : Mon fils aîné qui était en 6 ème cette année l'a lu lui aussi. (étant roux, il a été d'autant plus intrigué par la couverture, forcément) Le livre a ouvert des discutions entre nous sur la tolérance et le racisme. Nous avons également évoqué les réseaux sociaux et particulièrement facebook. Par contre, les relations entre les jeunes ne lui parlaient pas encore, il est encore loin de tout ça. 

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire