jeudi 24 septembre 2015

Nom de Code Komiko, tome 3

Nom de Code Komiko, tome 3 : Quartier sous haute surveillance
Naomi Paul
Editions Flammarion
Etudiante le jour, hacker la nuit, Lian alias Komiko reprend sa lutte contre la corruption à Hong Kong. A ses côtés : le groupe d'activistes 04/06, dont le troublant Matt. Sa cible : Kennedy Estate, groupe financier prêt à tout au nom du profit, y compris terroriser et tuer. Une mission de tous les dangers.

Formidable ! Cette série gagnerait à être plus connue, c'est certain ! Je vous la conseille chaudement ! 
Lian est une héroïne qui n'a pas froid aux yeux. Fille forte et intelligente, à 17 ans elle mène de front ses études et ses actions pour aider les oubliés du système. Si elle vient d'une famille très riche, elle garde la tête sur les épaules, et se montre préoccupée par son prochain. Grâce à son potentiel de hackeuse émérite, elle n'hésite pas à s'investir personnellement dans des histoires pouvant la mettre en danger. Dans ce tome, elle s'attaque aux problèmes rencontrés par la famille d'une de ses camarades de classe. Nous sommes plongés dans le Hong Kong d'aujourd'hui où les triades continuent d'étendre leurs pouvoirs et de développer la corruption. L'écriture est rythmée, tonique, le récit est à couper le souffle tant l'action y est toujours intense. Mais le livre fait tout autant sourire que frémir. Lian est attachante et son ami Matt l'est aussi. Leur relation continue d'évoluer au ralenti... pour mon plus grand plaisir ! L'auteure prend son temps pour installer un  rapprochement entre les deux, ce qui est idéal. Toujours seulement amis mais jouant quelque peu au chat et à la souris, c'est un de mes couples de littérature jeunesse préférés. 
Le roman traite de problèmes sociétaux et politiques mais cette romance naissante, toujours à ses balbutiements, apporte la juste touche de fraîcheur au récit. 
Au fil des tomes l'intérêt de la série ne faiblit pas, bien au contraire. J'espère énormément qu'un 4ème volume est prévu (vu mon goût pour la série, j'aimerais forcément qu'il y en ait même bien plus que 4 !). 
Gros coup de coeur ! 

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire