lundi 9 novembre 2015

Descendants - Le roman du film

Descendants - Le roman du film
Rico Green
Editions Hachette
Mal, Evie, Jay et Carlos sont les enfants de Maléfique, la Méchante Reine, Jafar et Cruella D'Enfer. En une phrase : les personnages les plus cruels, les plus diaboliques de tous les temps. Leur vie, ils l'ont passée sur l'île de l'Oubli, un taudis nauséabond où pullule la crème de la crème des voyous, mauvais garçons et brutes épaisses en tout genre. Mais à l'aube de son Couronnement, le prince Ben, le fils de la Belle et la Bête, décide de donner une seconde chance aux enfants «innocents» de l'Île de l'Oubli. Il invite donc les Descendants sur Auradon, pour qu'ils puissent suivre des cours de «bonté». Ce que Ben ignore encore, c'est que Mal et ses amis ont un tout autre plan en tête : la conquête du royaume, tout simplement ! Prends garde, Auradon... Les Descendants arrivent !

Ne vous attendez pas à de la grande littérature, l'écriture est très simple, mais le roman plaira avec certitude à tous les pré-ados ! Mon fils de tout juste 12 ans a adoré ! Il a ensuite enchaîné en visionnant le film. Pour les enfants qui ont du mal avec la lecture, le film peut d'ailleurs peut-être représenter une agréable carotte ? Je pense en prime qu'il vaut mieux lire le roman en premier puisqu'il retranscrit le film scène par scène, en regardant le film au préalable le livre pourrait donc se révéler plus ennuyeux. Dans le récit écrit, il ne manque que les passages du film qui sont chantés ainsi au musée la statue de Maléfique ne prend pas vie comme dans le rêve éveillée que semble faire sa fille, et cette dernière ne se met pas à pousser la chansonnette au bord de la rivière enchantée non plus. L'histoire est pleine de bons sentiments, et les pseudos-méchants sont bien plus drôles que cruels. Les jeunes lecteurs s'attacheront aux différents personnages : à Mal qui essaie tant de plaire à sa mère mais qui commence à éprouver des sentiments pour le beau Ben; à la sublime Evy qui rêve de rencontrer son prince charmant mais qui cache une tête bien remplie sous ses dehors futiles; à Jay le beau gosse sportif; à Carlos qui est sûrement le moins crédible dans son rôle de méchant et qui abrite, comme les autres, un coeur tendre;  à Jane qui voudrait tellement devenir plus jolie; à Doug, l'intello maigrichon qui admire dans l'ombre sa dulcinée... 
Cette novélisation est à faire découvrir aux lecteurs de 9-13 ans. 

1 commentaire:

  1. J'avais vu le film avant, et c'est vrai que du coup cette novélisation m'a paru un peu ennuyeuse...

    RépondreSupprimer