mercredi 16 mars 2016

DUFF

DUFF - Dodue Utile Franchement Fade
Kody Keplinger
Editions Hachette

Bianca n’est peut-être pas la fille la plus jolie, ni la plus populaire du lycée mais elle a d’autres atouts : deux meilleures copines, un esprit mordant et beaucoup de second degré.
Elle est aussi bien trop maligne pour tomber sous le charme du sexy Wesley, coureur de jupons invétéré et son ennemi juré depuis qu’il la surnomme la D.U.F.F (Dodue, Utile et Franchement Fade).
Jusqu’au jour où elle commence à se demander si ses vraies ennemies ne seraient pas en fait ses amies si jolies, si parfaites et si populaires qui ont fait d’elle leur faire valoir : la copine un peu moche mais bien utile… leur D.U.F.F. ?
Fatiguée d’être toujours reléguée au second plan, Bianca décide de sortir de l’ombre et de se débarrasser de son surnom en menant une véritable révolution contre les impitoyables règles sociales du lycée. Et en croisant sur son chemin un improbable allié…


Je ne m'attendais pas du tout à un texte aussi cru ! Pour de la jeunesse, c'est sacrément osé ! Un couple ne cesse de copuler partout dont une table de billard, les tripotages sont plutôt détaillés... gloups ! Heureusement que je n'ai pas laissé mon fils de 12 ans le lire avant moi ! Par contre, moi qui déteste la sexualité dans un livre, je reconnais que celui-là a un aspect positif : c'est la fille pour une fois qui prend l'initiative et qui mène son corps comme elle l'entend ! Rien que pour ça, je ne regrette pas qu'il y ait ces scènes. Il aurait juste fallu que le roman ait une signalétique adaptée montrant qu'il est à réservé aux lecteurs plus âgés. (il n'a rien à faire en jeunesse. Au cause de ça, je l'ai même vu sur un site de vente mis dans les romans pour les 6-9 ans !!! N'importe quoi ! De part son placement en Hachette Jeunesse + sa couverture, il risque d'être lu par des gamins de 10-13 ans et ce n'est pas du tout pour eux). 
A côté de ça, j'ai passé une très agréable soirée de lecture. Les dialogues et répliques sont drôles, les pensées de la narratrice aussi. J'ai aimé l'originalité des protagonistes. Nous sommes certes dans un lycée américain mais il n'y a pas la pom-pom girl infect avec tout le monde. Ici, les très jolies filles sont simples et plutôt fragiles. Jusqu'au bout j'ai cru que la sublime meilleure amie allait se révéler être une garce sans nom mais non, l'auteure n'est pas rentrée dans ces stéréotypes. 
Des sujets graves sont d'ailleurs abordés comme le harcèlement scolaire, l'alcoolisme, la dépression, la sexualité non protégée, le divorce, etc. et là encore l'auteure ne dresse pas de tableau manichéiste, la mère absente n'en est pas moins une mère aimante, le père adorable a aussi ses vieux démons, notre narratrice qui se targue d'être différente se rend elle-même compte qu'elle peut avoir des pensées sacrément intolérantes vis-à-vis des autres. 

A noter : La 4ème de couverture ne correspond pas au récit. 
"Bianca décide de sortir de l'ombre, elle va faire la révolution contre les impitoyables règles sociales du lycée", il n'y a rien de tout ça dans le roman ! Cela correspond peut-être au film mais pas au livre. 

A réserver aux plus de 15/16 ans. 

1 commentaire:

  1. Un livre que j'avais bien apprécié :) Et, c'est sûr qu'il faut éviter de le mettre entre des mains trop jeunes...

    RépondreSupprimer