mercredi 16 mars 2016

Sunshine, tome 1

Sunshine, tome 1  
Paige McKenzie
Editions Hachette
Colelction Back Moon
Peu après son seizième anniversaire, Sunshine déménage avec sa mère à Ridgemont, dans l'Etat de Washington. Pour elle, rien n'est plus effrayant que cette ville, pleine de brouillard sous un ciel gris, même en été. Rien, sauf peut-être leur nouvelle maison. Il y fait toujours froid, et il s'y passe des choses franchement bizarres. Sunshine ne croyait pas aux fantômes. Jusqu'à maintenant.

Je m’intéressais au livre un peu avant l'annonce de sa sortie en France et j'avais lu quelques chroniques américaines. Certaines lectrices mettaient en avant que le livre ne faisait pas peur alors qu'elles pensaient découvrir un roman d'horreur. Etant une grande trouillarde au lieu de me décourager, cela m'avait rassurée. Verdict pour moi : le récit fait bien assez peur ! Je ne sais pas à quoi s'attendaient ces lectrices mais pour le coup un roman tiré d'une web série pour ado on ne pouvait pas s'attendre non plus à du méga gore mais nous avons tout de même tout le long du livre un stress ambiant, du suspense et une entité malveillante qui rôde. La jeune fille sera témoin de faits surnaturels et devra même lutter pour sa vie. Pour dire que j'ai trouvé ça largement suffisant côté angoisse : j'ai cauchemardé une bonne partie de la nuit qui a suivi ma soirée de lecture. Personnellement, j'ai passé un très bon moment de lecture, je ne me suis pas ennuyée, je n'ai jamais décroché et je me suis prise au jeu. Mes seuls reproches sur Sunshine concernent un soucis de temporalité et les relations entre les personnages. Pour le premier point, j'ai été éberluée de lire soudain "cela fait trois mois que l'on se connait" alors que je pensais que 2 jours s'étaient écoulés ! (????) Et j'en viens à mon second point, le fait que le temps ne semble pas s'être déroulé normalement donne une impression de tissage de lien très fort entre les protagonistes beaucoup trop rapide. 
Si les personnages ne sont pas très attachants, ils ne sont pas non plus déplaisants. Le roman que je pensais être du surnaturel dérive vers du fantastique avec une mythologie bien particulière. Je ne veux pas trop en dire pour ne pas vous gâcher la surprise mais nous n'avons plus seulement une histoire de fantôme, l'identité de Sunshine elle-même cache bien plus que ça. 
A découvrir à partir de 12/13 ans. 

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire