lundi 4 avril 2016

Le retour de Cherokee Brown

Le retour de Cherokee Brown
Siobhan Curham
Editions Flammarion 
(dès que je trouve dans quelle bibliothèque j'ai posé mon bouquin, je le prends en photo comme à mon habitude !) 


«J'ai agité la carte sous les yeux de ma mère.
- Tu sais qui l'a envoyée, n'est-ce pas ? Tu as reconnu l'écriture. Qui est ce Steve ? Pourquoi est-ce que tu ne veux rien me dire ? Et qui est cette Cherokee Brown ?
Elle a baissé la tête. Les mains dans les poches, elle avait l'air d'une gamine à qui on vient d'interdire de sortir.
- C'est toi, a-t-elle chuchoté.
- Quoi ?
- C'est toi, Cherokee Brown.

Entre le lycée et la famille, Claire se sent incomprise et exclue. Quand Steve, son père chanteur de rock fait son apparition le jour de ses quinze ans, l'adolescente se redécouvre. Elle est désormais Cherokee Broum et tout semble possible...

J'ai beaucoup aimé la plume de l'auteur. Nous découvrons Claire/Cherokee, notre narratrice. Ce livre est son livre, celui qu'elle vient de commencer à écrire. Claire, car oui au départ elle pense s'appeler Claire, en a assez de sa vie actuelle : seule au lycée, harcelée à cause de sa jambe qui l'a fait boiter, se sentant en décalage à la maison. C'est dans ce contexte qu'elle décide d'écrire, de se libérer un peu de son fardeau en laissant couler les mots sur le papier. Initiative qui prend encore plus d'ampleur lorsqu'elle découvre que son malaise n'est pas présent pour rien. Tout d'abord elle ne s'appelle pas Claire mais Cherokee est le prénom qu'elle a porté jusqu'à sa première année de vie. De plus, son père ne l'a pas vraiment abandonné, il a été écarté délibérément par sa mère. Lorsqu'il refait surface, refusant cette fois de ne plus avoir de place près de sa fille, Claire devient enfin Cherokee. Mais cela ne se fait pas sans mal et elle doit gérer cette nouvelle identité, le passé des ses ancêtres, son harcèlement scolaire et enfin les sentiments troublants qu'elle ressent en présence d'un jeune homme un peu particulier lui aussi. Le retour de Cherokee Brown est un roman où le sarcasme est souvent présent pour cacher les blessures profondes mais au récit surtout doux et sensible. On sent bien le tumulte intérieur de cette gamine en quête d'identité, sa peur d'être elle-même et ses efforts pour devenir forte. 
Je l'ai lu d'une traite, s'il est riche en émotions cela reste un livre jeunesse et de détente. C'est sûrement pour cela qu'il est si agréable à lire, les mots coulent et le lecteur se laisse facilement emporter. D'ailleurs, l'ouvrage m'a donné envie de découvrir d'autres romans de l'auteur. J'ai déjà Naufragés paru il y a peu chez Bayard (lire la chronique de Monsieur Bruno) et je pense me procurer Cher Dylan (Flammarion)

2 commentaires:

  1. Ayant bien apprécié Naufragés, découvrir d'autres titres de l'auteure me plairait bien, dont celui-ci :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai acheté il y a un moment déjà, peut-être même 2 ans. Finalement, il ne me disait plus rien et puis la semaine dernière j'avais envie d'une lecture de détente, je ne savais pas quoi prendre dans mes bibliothèques et j'ai finalement opté pour celui-là... Ce fut une bonne surprise ! Je ne pense pas que tu aurais un coup de coeur mais tu trouverais sans nul doute cette lecture bien agréable.

      Supprimer