lundi 30 mai 2016

Shadowland, volume 1

Shadowland, volume 1
Kate Brian
Editions Bayard
Une famille se remet à peine du décès de la mère, qu'un serial killer se met en chasse d'une des adolescentes, la benjamine, Rory. Après qu'elle ait échappé à la mort, le FBI l'envoie elle, son père et sa soeur dans une demeure secrète au fin fond du pays. Une fois arrivées à destination sur une île, une station balnéaire au cadre idyllique, les deux jeunes filles se font rapidement de nouveaux amis. Mais Rory ne se sent toujours pas en sécurité et interprète chaque signe, un tant soit peu étrange, comme émanant du tueur. Et si elle avait raison ? Et si une autre menace plus inquiétante planait au dessus d'eux ? 

Shadow Land est un roman terriblement surprenant. Durant tout le récit,  le lecteur ne sait pas sur quel pied danser. Est-ce vraiment un thriller ? Est-ce un roman fantastique ? Thriller forcément avec ce serial killer qui court après sa proie au fil des pages. Roman fantastique ? Je vous laisse le découvrir, on ne sait ce qu'il en est que véritablement à la toute fin du roman, pire au dernier paragraphe, l'auteure terminant ainsi son roman par un sacré cliffhanger. Un peu comme dans la série Night School où tout au long du premier volume on avait l'impression qu'il y avait du fantastique dans l'histoire alors que non... pour Shadow Land, les mystères et de nombreux éléments un peu "pièges" pour le lecteur provoquent également ce ressenti et nous font baigner dans le même brouillard que celui régulièrement présent sur l'île !
Le récit m'aura fait penser également à l'ambiance de la série The Secret Circle entre les adolescents, et leurs gue-guerres amoureuses, et l'atmosphère trouble. L'écriture, quant à elle, m'a fortement rappelée celle de Stéphanie Meyer, surtout dans les descriptions assez répétitives des différents garçons (beaux et musclés, forcément) mais également dans la fluidité et l'envie pour le lecteur de toujours tourner la prochaine page.
J'ai passé un très agréable moment durant cette lecture, je ne me suis pas ennuyée, c'était prenant et léger à la fois. Mais le gros reproche que je lui ferais c'est le point de départ, il y a une énorme invraisemblance au début du livre et même durant le récit on peut être surpris par certains comportements des personnages. Bien entendu, sans ce point de départ peu crédible il n'y aurait pas de livre. ;) 
Un roman à découvrir à partir de 13/14 ans. 

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire