vendredi 3 juin 2016

Everything Everything


Everything Everything
Nicola Yoon
Editions bayard
Madeline vit sous cloche, sa maison est un palais stérile où aucun microbe n’a la possibilité d’entrer parce qu’elle est atteinte de la maladie rare du DICS, c'est une enfant-bulle. Dehors, tout peut la tuer, elle n’a donc jamais le droit de sortir de chez elle et presque personne ne vient et ne peut la toucher. Sa mère, son infirmière personnelle, et ses professeurs particuliers forment son univers.


J’ai tout aimé de ce livre ! Cela faisait tellement longtemps que je n’avais pas eu un aussi fort coup de cœur ! Everything everything est un roman doux et fort. J’ai aimé m’énerver contre l’héroïne qui ne se rebellait pas assez à mon goût. J’ai aimé comprendre très vite finalement où voulait nous amener l’auteur, je m’y suis laissée entraîner, me fichant bien de ne pas être surprise et savourant au contraire cette victoire sur les personnages et sur la vie aussi. J’ai adoré comprendre tous les indices que Nicola Yoon avait glissé à ses lecteurs dès le départ; Blanche Neige, Raiponce, ce n’est finalement pas pour rien que Madeline et Olly les mentionnent… Je me suis régalée. J’ai savouré chaque phrase, me délectant de l’humour bien présent, des échanges très modernes (retranscriptions d'e-mail par exemple) et de la psychologie de chaque protagoniste.
Everything everything est un bijou d’humanité où je me suis en fait sûrement retrouvée quelque peu au fil des pages et au gré des personnages. Mais loin d'être accablant, le roman est, malgré tout, plein de légèreté, une ode à la liberté. L'auteur a su donner une impression de roman de détente alors même qu'elle aborde des thématiques profondes. 
Je vous le recommande chaudement puisque c'est un gros coup de coeur. 

Je me suis faite plaisir en réalisant un petit montage de photos qui correspond pour moi à l'univers du roman. 

Edit : Je viens de lire sur la page twitter de l'auteure que le roman va bénéficier d'une adaptation en film ! ô joie ! 

1 commentaire: