vendredi 3 juin 2016

Les robots et moi, tome 1

Les robots et moi, tome 1 
James Patterson 
Chris Grabenstein 
Editions Hachette
La petite sœur de Sammy est une enfant-bulle, elle ne peut sortir de chez elle et à la maison tout doit être constamment propre, désinfecté, dépourvu du moindre germe ou microbe. Heureusement, leur mère est une brillante scientifique et inventrice qui sait concevoir… des robots ! Leur demeure en est donc remplie ! Robot Monsieur Propre bien entendu qui fait tout briller, le robot chien qui permet à Maddie d’avoir un animal mais sans les problèmes d’allergie, et des tas d’autres tous très fonctionnels et plutôt intelligents. Certes pas autant que le tout dernier robot de la mère de Sam, nommé Erudit ou E pour les intimes, dont l’IA n’a aucune commune mesure. Par contre, elle va avoir une idée des plus étonnantes : envoyer E au collège avec son fils ! Pour notre héros déjà mis à l’écart et harcelé au quotidien par le terrible Cooper, le choc est rude. Il n’avait aucune envie d’aller en cours avec ce robot ? Sa journée sera pire que tout ce qu’il pouvait imaginer !
Les robots et moi est un très bon roman jeunesse qui aborde le harcèlement scolaire sous la forme d’un livre bourré d'humour. J’aime beaucoup la plume de l’auteur, toujours légère jamais plombante même lorsque le récit se fait touchant voire un peu triste. 
J’aime l’anti-sexisme de James Patterson, on peut ainsi noter que c’est la mère la scientifique, la bricoleuse (alors que le père est un mangaka), que c’est un robot masculinisé qui fait le ménage, et mine de rien ça a une grande importance et cela change !!
Les personnages sont attachants. Sammy, notre narrateur et anti-héros, est un garçon normal, pas particulièrement doué, souvent déstabilisé. 


Ses pensées ne sont pas toutes roses non plus, il se révèle parfois jaloux ou même mauvaise langue. Maddie, sa soeur, est une petite fille adorable et courageuse comme le sont les enfants malades. Trip, le second meilleur ami de Sam (le premier étant une première puisqu’il s’agit tout simplement de Maddie) est un drôle d’énergumène, pas très propre et qui ne semble pas très alerte au début du roman mais c’est au moins un très gentil garçon. Cooper est l’archétype de la grosse brute, il tape, bouscule et menace. Une sorte de Dudley à la mode Patterson.
Cette grande maison avec tous ces robots plaira énormément aux jeunes lecteurs souvent friands de technologies robotiques.  De même que les adultes se prêtent aussi parfois aux jeux des enfants afin de l'aider, il y aura même une histoire de mission secrète et d'espion !  
Les lecteurs prendront plaisir à suivre les mésaventures de notre héros, riront des multiples bêtises du robot puis apprécieront le développement et la résolution des différents problèmes rencontrés par la famille et les enfants.
En bref, un roman très drôle qui porte essentiellement sur l'amitié et l'amour familial, et il est à faire découvrir aux lecteurs dès 9 ans.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire