vendredi 3 juin 2016

Trollhunters

Trollhunters 
Guillermo Del Toro 
Daniel Kraus 
Editions bayard
En 1965, des enfants disparaissent mystérieusement dans une petite ville de Californie. Jack Sturges, 13 ans, est enlevé à son tour, sous les yeux horrifiés de son frère, Jim. Quarante-cinq plus tard, le fil de Jim, Jim Junior, doit supporter la paranoïa de son père, qui a transformé la maison en forteresse pour protéger sa famille. Pourtant, une créature étrange réussit à se faufiler dans la chambre du garçon et le kidnappe...


Trollhunters sera bientôt une série d’animation créée par Dreamworks et diffusée sur Netflix. 
Del Toro et Kraus sont donc à la base de cette histoire. Si j’ai aimé le récit, je lui ai trouvé de trop nombreux défauts à savoir une panoplie de personnages pas assez attachants et des relations entre eux finalement assez détachées et peu approfondies. A mi-roman, j’ai également commencé à ressentir l’ennui, le récit aurait pu selon moi être bien plus court, j’ai vraiment dû m’accrocher durant toute la seconde partie. C’est d’autant plus dommage que le tout début du roman est excellent et hyper accrocheur ! Le moment de l'enlèvement de l'oncle de Jim, le harcèlement que subit notre héros et son meilleur ami, son envie de changement, l'humour aussi bien présent, tout partait très bien. Mais pour moi le rythme s'essouffle à mi-chemin. 
Autre gros regret, la version originale comporte de nombreuses illustrations et que notre édition française n’a pas. Quel dommage ! Les illustrations rendraient le récit plus visuel et réaliste, les jeunes lecteurs pourraient rentrer dans l’histoire bien plus facilement.
Throllhunters, dont j’attendais beaucoup, m’a donc déçue et je suis restée sur ma faim concernant le développement des personnages. Les créatures arrivant même à être plus attachantes et crédibles que les humains !
Je pense que le roman aurait donc gagné à être plus court, que les illustrations auraient largement méritées d’être intégrées au livre, et enfin il ne serait pas un mal de le lire après avoir vu la série afin d’avoir en tête l’univers sous-terrain, les monstres et les armures et armes. 

Pour contrebalancer ma chronique plutôt mitigée pour ne pas dire négative et avoir l'avis d'un jeune qui est dans la tranche d'âge du public cible, j'ai fait lire Trollhunters à mon pré-ado de 12 ans : Il a adoré ! La relation entre Jim et Claire l'a beaucoup fait sourire, ce couple d'aventurier lui a énormément plu. Si comme moi il a accroché à fond au début du récit, il n'a pas trouvé une baisse de régime arrivé à la moitié du roman. Pour tout dire, il n'a pas résisté à dévorer l'ouvrage d'une seule traite. Son personnage préféré est sûrement ARRRGH !!!, la grande troll. Je ne peux que l'appuyer là-dessus, elle est excellente. Il a également aimé que les auteurs fassent preuve d'antisexisme, ici la fille est bien brave et douée que le garçon.
 Il n'est clairement pas passé loin du coup de coeur ! 


A noter que toutes ces magnifiques illustrations sont l'oeuvre de Sean A. Murray

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire