lundi 18 juillet 2016

Petites lectures d'été # les mangas jeunesse

Les mangas, les enfants aiment ça ! Les grands aussi parfois mais si ce n'est pas votre cas, vous ne savez peut-être pas vers quoi vous tourner pour faire plaisir à votre 8 ans qui a déjà lu tous les Pokemon, à votre 9 ans qui a dévoré tous les Chi, à votre pré-ado qui va faire son entrée au collège en septembre prochain. Alors sur BDLL nous vous guidons et nous vous conseillons quels sont les livres à acheter à tout ce ptit monde. 
En bonus à la fin du billet : quels sont les ouvrages à NE SURTOUT PAS acheter ! 

Mais place d'abord à notre petite sélection. 
De quoi butiner tout l'été ! 


12 ans 
Nao Maita
Editions Glenat 
Hanabi a douze ans, l’âge où l’on n’est plus une enfant, mais pas encore une adulte, où l’on se rend compte avec embarras qu’on n’a pas encore embrassé un garçon quand on surprend deux de ses professeurs à s’embrasser en cachette, et l’âge où notre amie nous apprend qu’elle a ses règles alors qu’on attend toujours. De son côté, Yui, la meilleure amie d’Hanabi, jeune fille sérieuse et un peu effacée, tombe amoureuse d’un garçon de sa classe qui n’arrête pourtant pas de l’embêter… 

12 ans est une jolie et douce série qui met en avant un groupe de collégiens. Le lecteur y découvre la naissance du sentiment amoureux entre les personnages et suivra les tourments intérieurs qui agitent les uns et les autres (mais en ayant surtout le point de vie des deux jeunes héroïnes). La série a été créé pour viser le public préadolescent, le questionnement qui se rattache à cette période de la vie est développé au fil des tomes. Est-ce que c'est normal que mon corps change ? Au contraire si ce n'est pas le cas, quand changera-t-il enfin ? Quand mes seins vont t-ils pousser ? Quand vais-je avoir mes premières règles ? Suis-je en décalage avec mes amies ? 

Même si l'auteur s'adresse aux jeunes lecteurs, elle reprend plusieurs stéréotypes du shôjo : triangle amoureux, innocence et décalage du personnage principal, harcèlement de la part de la peste de la classe. Les 9-14 ans s’identifieront sûrement et aimeront ce manga qui traite de leurs préoccupations. Le seul gros souci de la série concerne le graphisme, les protagonistes se ressemblent tous, il est difficile de les différencier en ne se fiant qu'à leur trait, il faut parfois attendre de lire les dialogues pour comprendre qui est qui (pour exemple, la meilleure amie, personnage principal ensuite de la seconde histoire du tome 1, et la peste de la classe sont quasiment identiques). 

L'avis de mon 12 ans : J'ai bien aimé mais j'ai trouvé les personnages masculins bien plus pervers et sexistes que les collégiens ne le sont en réalité. Par contre, pour ma part, je n'ai pas de problème pour reconnaître les personnages. 

Vous pouvez découvrir les premières pages du tome 1, ICI. 


*********************

Puzzli & Dragons Z 
INOUE Momota
Editions Kana
Dracomacia est un monde où cohabitent les dragons et les humains. Zed est un jeune garçon qui souhaite depuis toujours devenir un dompteur de dragons, et passer l'examen pour être un Ranger. Son rêve : explorer le monde pour découvrir et apprivoiser toujours plus de nouvelles races de dragons, mais aussi pour le protéger de l'organisation Paradox, qui tente de le détruire.
Puzzle & Dragons Z est un jeu vidéo à la base ! Ayant reçu un très bon accueil du public, il fut donc décliné en manga avec à la plume Momota Inoue que l'on connaît pour avoir signé plusieurs des titres Pokemon. 
Attirée par le visuel, je ne suis pas déçue par ce premier volume. Tout d'abord, mon fils de 7 ans a adoré. Il l'a déjà relu 2 fois ! 
Ensuite, moi-même j'ai pris plaisir à cette découverte. Charmée par l'humour bon enfant et par les comparaisons que l'on peut faire avec Pokemon. 
Mon loupiot a très hâte de lire le second volume, il n'aura pas beaucoup à attendre puisqu'il sort le 19 août prochain. Autre point positif pour la série, elle est déjà terminée au Japon et compte seulement 4 tomes. Nous n'aurons pas à attendre bien longtemps pour avoir les différents tomes en France et nous ne partons pas pour une série à rallonge. 








*********************


Crystal Girls, tome 1, 2 et 3 
TAKAOKA Shiyu
Editions Pika
Année 20XX. Pour entrer dans le cybermonde parallèle de la "BOX", il faut posséder sa pierre de naissance et exécuter des "logical steps". Guidée par le grenat, Cocolo parvient à y entrer en secret mais s’y retrouve coincée à cause d’un mystérieux virus ! Comment notre jeune héroïne va-t-elle se sortir de ce mauvais pas ?
J'ai commencé cette série pour mes enfants mais malheureusement aucun d'eux n'a accroché à l'histoire ! Pour cause le récit trop brouillon ? Les visuels trop chargés ? 
Pourtant je connais deux fillettes qui adorent la série, je pensais donc que mes loustics, qui ont souvent les mêmes goûts que leurs copines, s'amuseraient aussi à cette lecture. 
Pour ma part, je trouve malgré ces deux gros défauts de lisibilité que les tomes se lisent facilement pour peu qu'on apprécie le style girly et simple de ce magical girl. La jeune héroïne est en décalage avec les amis de son âge puisque ses parents refusent au départ qu'elle ait accès au monde virtuel. Plus gauche et introvertie que ses amies, l'héroïne permet aux préadolescents de s'identifier à elle. Peu à peu, la jeune fille prend de l'assurance, s'améliore à la danse et deviendra même la clé pour sauver le cybermonde d'un terrible virus. L'aventure et une romance légère sont au programme ! Chaque personnage qu'elle rencontre porte aussi une histoire particulière. (j'ai particulièrement aimé la grand-mère) 

Par contre, je viens de voir la couverture du 4ème tome et du coup je suis dégoûtée ! Je l'aurais vu avant je n'aurais jamais commencé la série ! 

Heureusement que la série se termine au tome 5 sinon quel regret d'avoir acheté ces trois premiers volumes ! Je finirai donc la série même si je suis la seule à la maison à les lire !  
  


*********************

Globule, une vie de lapin
Mamemoyashi
Editions Soleil
Quand un mangaka décide de partager son appartement avec un lapin, ça donne quelques scènes cocasses !
Mamemoyashi n’a aucune expérience avec les lapins, hormis un hamster dans son enfance, il n’a jamais élevé seul d’animaux, et ses premières impressions sont plutôt étranges... Est-ce normal qu’un lapin vous regarde fixement avec d’aussi grands yeux globuleux ?! Mais son nom est tout trouvé quand le véto lui demande quel est le prénom de cette petite lapine : Globule ! 


Etant donné son rythme très lent et l'action inexistante, ce manga se dégustera par petites touches. Les vignettes mettent en avant des tranches de vie du personnage et de son lapin. Il ne passe quasiment rien, la lapine mange, le narrateur trouve ça tellement mignon, ou alors il pense qu'elle est malade et l'amène chez le vétérinaire mais heureusement elle n'a rien... voilà, il ne se passe rien d'autre durant tout l'ouvrage. Mais c'est raconté de façon tendre et le lecteur a le sourire tout le long. Les amoureux des animaux seront touchés par cette relation entre l'homme et son compagnon à poils. La fin m'aura même tiré quelques larmes ! 
Mon fils de 7 ans a adoré et s'est esclaffé  de nombreuses fois ! 




*********************

Miaou ! Big-boss le magnifique ! 
Miaou ! Le quotidien de Moustic
Monori Kakio
Editions nobi nobi
Big-Boss est un chat errant balafré, qui inspire la peur aux autres félins. Affamé et fatigué à force de se battre et de traîner dans les rues, il est sauvé par Lucrèce, une cane qui lui offre à manger. Loyal, il finit par s'attacher à elle et s'installe dans le voisinage pour la protéger. Grâce à elle et à Moustic le chaton du quartier, son entourage va peu à peu s'apercevoir que le matou n'est pas si mauvais malgré son allure brutale... 
Avec Big-Boss, les apparences ne sont pas ce qu'elles semblent être ! Une comédie tendre, un manga à adopter sans hésiter !
*********************
Pour Moustic, adorable et naïf petit chaton, chaque jour qui passe est une grande aventure, sous le regard bienveillant de sa maman. Avec Madame Casse-croûte, la cane du voisin, il va créer de solides liens affectifs malgré leurs différences. Entre eux, pas de proie ni de prédateur : juste une nouvelle belle amitié ! L'arrivée de Big­-Boss, le chat le plus effrayant du quartier, inquiète Moustic mais en réalité, le matou n'est pas ce qu'il semble être... Grâce à tous ses amis, le chaton apprend, grandit et s'enrichit ! Une comédie irrésistible, un manga à adopter sans hésiter !
J'aime beaucoup la patte de Monori Kakio, plus actuelle que celle de Konami Kanata pour donner une référence évidente. Entre les deux séries Moustic et Big-boss, ma préférence va à la dernière. Le récit est plus rythmé, moins redondant. 
L'auteur sait rendre attachant ses héros que ce soit la fausse brute au grand coeur, le petit chaton coquin ou la gentille cane. Le lecteur oscille entre attendrissement et rire ! À découvrir absolument. 




*********************

Princesse Kilala, tome 1 et 2 
KODAKA Nao
TANAKA Rika
Editions Pika
Princesse Kilala raconte l’histoire de Kilala qui part à la recherche de sa meilleure amie mystérieusement kidnappée. Elle sera aidée de Rei, un jeune garçon qui possède une couronne magique. Son destin va alors changer. Guidés par cette couronne, ils peuvent accéder aux différents mondes des princesses Disney. 
Elle y rencontrera les princesses de chaque royaume et deviendra leur amie, et elles vivront ensembles plein d'aventures pour essayer de retrouver Erica...
La série Princesse Kilala vient de bénéficier d'une nouvelle édition ! L'occasion pour moi de les découvrir ! C'est une bonne surprise ! L'auteur mêle habilement l'univers des Disney et celui du manga. L'histoire ne manque pas de bons sentiments et de "mignonneries" en tous genres. 
Mêlant premier amour et amitié, l'histoire présente à chaque fois suffisamment de piquant (la méchante reine, Ursula, des voleurs) pour intéresser les jeunes lecteurs. Deux tomes pleins de charme ! Seul bémol : les passages "too much" liés à la romance comme la fois où les deux héros tombent l'un sur l'autre. Pour un manga pour les plus jeunes, ces moments auraient pu largement être évités. 




 *********************

Choubi choubi, mon chat pour la vie, tome 1
Choubi choubi, mon chat tout petit, volume 1
Konami Kanata
Editions Soleil 
Avant de devenir un bon gros chat ronronnant, Choubi-Choubi était un chaton plein de vie, tout excité par ce qui l’entoure. Ce sont ces premiers moments, l’âge tendre d’une boule de poils, que Konami Kanata, l’auteure de Chi, propose de nous raconter à travers ce manga tendre et rigolo. Rien de mieux pour un chaton au caractère bien trempé que de faire tourner en bourrique une bonne vieille grand-mère !
*******************
Ça y est, Choubi-Choubi est devenue un bon gros chat ronronnant. Elle a enfin atteint l’âge de raison et s’est forgée au fil des ans sa propre philosophie ; surtout, ne pas trop s’activer et profiter d’une vie tranquille et douillette auprès d’une mamie sympa. Mais tout ceci est sans compter sur Chi le chaton et autres bestioles qui vont l’éloigner de sa confortable demeure. Alors pourquoi ne pas rejoindre cette minette bien dodue et vous relaxer auprès d’elle ?


J'ai été un peu déçue par le rythme très lent de la série et je pensais vous conseiller de vous abstenir de ces achats et d'offrir plutôt Big-boss le magnifique... mais voilà, j'ai écouté mon fils lire. Non, il n'a pas lu à haute voix mais il a tellement ri pendant ces deux lectures que je n'ai pu que l'entendre. À 7 ans, il a adoré. Il a vu des détails qui ne m'avaient pas sauté aux yeux, il a repéré tous les gags visuels (parfois avec un comique de répétition pourtant espacé de quelques pages auquel lui n'est pas passé à côté), il a donc été très sensible aux expressions des personnages et à toutes les onomatopées. Il était fan de Chi et l'auteur l'a à nouveau ravi avec cette nouvelle série. Finalement, je suis bonne pour continuer les deux séries parallèles ! 



 *********************
*********************

Je profite de cet article pour attirer votre attention : 
faites attention avec les mangas, certaines couvertures attrayantes et enfantines cachent en fait des histoires bien perverses ! 

Je vous déconseille particulièrement la série Kuro, j'ai découvert avec horreur les deux premiers volumes : le personnage principal humain passe son temps à tripoter les testicules de son chat ! Quelle horreur ! :( L'auteur donnant en prime les pensées au chat qui subit les attouchements "oh non, il va recommencer" "je ne peux pas m'enfuir", c'est atroce à lire ! Dire que je pensais que ce serait une histoire mignonne pour les enfants ! Heureusement que je les ai regardés avant de les donner à mes fils ! 



Autre manga dont la couverture pourrait faire penser à un manga jeunesse : Nyanpire. En réalité, les scènes déplacées se succèdent, le livre n'est pas à mettre entre les mains des enfants !


Moralité : avant d'acheter mieux vaut feuilleter le manga en librairie ou chercher des visuels sur internet; et même ainsi il convient d'au moins survoler les ouvrages pour vérifier qu'ils correspondent à vos exigences avant de l'offrir.


1 commentaire:

  1. Merci pour ce post ! Globule me tente bien...
    C'est vrai que les couvertures des derniers mangas laissent penser à une tendre comédie pour jeunes enfants :/

    RépondreSupprimer