mercredi 28 septembre 2016

Le Jardin des Épitaphes, tome 1



Le Jardin des Épitaphes, tome 1 : Celui qui reste debout
Taï-Marc Le Thanh

Deux savants travaillent en collaboration sur un projet. L'un croit en l'humanité, l'autre pense que l'homme amène la Terre à sa perte. C'est pourquoi ce dernier invente un système physique totalement improbable qu'il a appelé l'Aberration... pour donner un exemple grâce à cette invention un nuage peut désormais tomber ! Les morts se multiplient et les Aberrations continuent jusqu'à ce que les zombies débarquent et que les humains n'existent presque plus. Il ne reste désormais plus qu'une poignée de survivants en Europe. C'est dans ce moment-là qu'il y a nos trois héros, un grand adolescent, Hypothénuse, son petit frère, Poisson-pilote, et sa petite soeur, Double-peine. Hypothénuse les protège envers et contre tout, pour Poisson-pilote et Double-peine c'est le super grand-frère invincible.
Les trois héros cherchent à traverser la France, prendre le bateau au Portugal afin de rejoindre leurs parents qui sont aux États-Unis. En chemin ils font de nombreuses rencontres, bonnes ou mauvaises... mais surtout mauvaises. Parmi l'Aberration, il y a des hommes qui ont régressés et qui sont redevenus des singes. Les animaux sont quant à eux devenus les amis des humains mis à part les chiens. Il y a les zombies bien entendu qu'il faut à tout prix éviter. Mais ce ne sont pas les seuls dangers.
Le récit prend parfois des airs de Mad Max avec des courses-poursuites complètement délirantes.
Le personnage du grand frère est très intéressant. Il peut être super gentil, doux, avec ses frangins mais si on s'en prend aux petits, il se met terriblement en colère et voit littéralement rouge. Sa surprotection vis-à-vis de sa soeur et son frère est assez drôle. Il fait tout pour eux et ne veut pas qu'ils voient la moindre violence (ni n'entendent le moindre gros mot). Pas facile vu le monde dans lequel ils évoluent !! Il cherche à les préserver, il est bourré de bienveillance à leur égard, il cherche toujours à les faire rire.
"Ne jamais hésiter à faire plaisir aux enfants."
Cet amour fraternel puissant offre un côté décalé qui apporte beaucoup d'humour et un peu de légèreté. Dans ces passages-là, le récit m'a fait penser à La vie est belle. Dans un monde atroce, continuer par tous les moyens à faire croire aux enfants que tout est une farce.
"Ne jamais pleurer devant les enfants."

J'ai lu le livre très rapidement. Il est un de ceux qu'on ne lâche pas une fois commencé. Le récit est rythmé, marqué par les rencontres qui font évoluer le personnage principal.
Je ne sais pas si c'est un coup de coeur car l'univers créé est quand même très particulier mais en tous cas j'ai beaucoup aimé Le Jardin des Épitaphes. Je vous recommande chaudement ce road-trip post-apocalyptique !

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire