samedi 8 octobre 2016

Bleu, Blanc, Sang, tome 1

Bleu, Blanc, Sang
Bertrand Puard
Éditions Hachette



Nous sommes dans une France moderne où de grandes dynasties se partagent le pouvoir. Le président de la république vient de décéder et son frère de lui succéder. Au même moment, 2 tableaux sont sur la sellette Un qui est vendu une petite fortune, l'autre qui a été volé puis détruit. C'est dans ce contexte que notre jeune héroïne, Eva, passionnée d'art, se retrouve mêlée à cette histoire. Elle a une forte connaissance de l'artiste auteur des deux tableaux, mieux, elle est en possession elle-même d'une de ses œuvres. Elle se retrouve ainsi impliquée bien malgré elle dans une sombre et mystérieuse affaire.

La mise en place du puzzle qui forme Bleu, Blanc, Sang est un peu longue. On peut même dire que le récit commence quasiment à la fin des presque 300 pages formées par le roman. Arrivé à la conclusion de ce premier volume, enfin, les morceaux du puzzle sont à leur place. C'est peut-être pour ça que les trois tomes sont publiés de façon originale le même jour (sortie de la trilogie le 12 octobre). Le premier n'étant que la mise en place de l'histoire.
Dans Bleu, Blanc, Sang nous retrouvons bien l'esprit des Effacés. L'auteur évoque d'ailleurs dans un clin d'œil l'affaire de l'avion disparu sur laquelle s'était terminé le dernier volume. À nouveau nous retrouvons aussi un groupuscule qui travaille dans l'ombre. L'auteur vise encore les hommes politiques mafieux qui dirigent le monde et met en avant les activistes comme des héros des temps modernes. Les différents protagonistes sont bien marqués. On imagine très bien les sales types aux dents de requin. Eva est un personnage attachant et la relation qui s'instaure entre elle et sa soeur est agréablement menée. Les activistes quant à eux sont impeccablement décrits, on visualise à merveille les anciens étudiants plein d'idéaux. Dans ce premier tome "Bleu" qui pose les bases, l'action est encore clame, j'imagine que "Blanc" le sera moins et enfin que dans "Sang" ce soit nettement plus sanglant.
Au fil des pages on a clairement envie de savoir, d'avoir le fin mot de l'histoire. Ce tome se terminant en prime sur une explication importante, cela accentue le désir d'avoir le second tome de suite !

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire