vendredi 13 janvier 2017

Les filles de Brick Lane

 Les filles de Brick Lane
Siobhan Curham
Éditions Flammarion jeunesse
1 coup de coeur ! J'ai vraiment adoré découvrir ce premier volume. Une fois ce roman terminé, je peux désormais confirmer : j'aime décidément beaucoup la plume de l'auteur (à lire aussi Le retour de Cherokee Brown et Cher Dylan). Dans la même veine que les Filles au chocolat (mais peut-être moins mielleux tout de même, la plume de Curham étant plus incisive que celle de Cassidy) ou encore de 4 filles et 1 jean (une série culte pour moi !), Les filles de Brick Lane s'annonce comme le roman et la saga à venir à ne pas louper lorsque l'on aime les romans contemporains jeunesse/jeunes adultes.
Les 4 héroïnes sont ultra attachantes et leurs personnages sortent des sentiers battus. Rose, sorte de Lily-Rose Depp fictive, n'est pas la fille superficielle et pédante que pourrait laisser penser la célébrité de ses parents et sa grande beauté. Devenir mannequin comme sa mère, très peu pour elle ! C'est pâtissière qu'elle souhaite être ! Un contre-pied amusant au show-biz anorexique dans lequel elle a été bercée.
Sa rencontre avec Sky sera fracassante puisque leurs parents respectifs ont décidé de vivre ensemble.
Sky, hippie poète, vit toujours dans la douleur de la perte de sa mère; heureusement, elle est couvée par un père bienveillant et adore le lieu où elle grandit, une péniche. Mais voilà justement que son père prévoit d'aménager avec une femme, une mannequin célèbre, la mère de Rose. Sky adore le vintage et fouiner dans les boutiques décalées, c'est dans ce cadre qu'elle rencontre Ambre. Ambre est un curieux mélange. Timide mais excentrique, elle aborde une coupe courte rock&roll et des costumes d'homme. Dans sa relation à l'autre, elle semble toujours avoir peur de ne pas dire ce qu'il convient, de ne pas être aimée, et pourtant participe à des débats. Solitaire, elle rêve de se faire des amies qui auraient des aspirations communes aux siennes. C'est ainsi qu'elle décide de créer un groupe de filles de son âge (entre 14 et 16 ans). L'adolescente est en pleine rébellion face à l'un de ses pères et en parallèle se fait harceler au lycée. C'est dans l'écriture de son blog et dans la lecture d'Oscar Wide qu'elle trouve les plus grands refuges.
Le groupe qui va se former compte un quatrième et dernier membre. Mali, hindoue rêveuse et timide au coeur tendre. La jeune fille rêve surtout du prince charmant mais pour le trouver elle sait qu'elle devra déjà apprendre à sortir quelque peu de sa coquille. Une mission dans laquelle ses nouvelles amies vont l'aider et surtout Rose qui est pourtant son opposée.
Comme je le disais pour débuter cette chronique, j'ai adoré ce roman. J'ai découvert avec plaisir ce quartier de Londres, branché et cosmopolite. Je me suis régalée des portraits de ces 4 filles d'aujourd'hui, qui sont toutes très différentes. J'ai vibré au fil de leurs émotions et au travers de l'épanouissement de leur amitié. Et enfin, j'ai été ravie de retrouver les problématiques actuelles qui résonneront chez nos jeunes ados, la famille recomposée, le premier flirt, la mixité, les relations parents-enfants.
J'ai hâte de retrouver les filles et leurs confidences dans un prochain tome !

Comment ne pas finir avec la citation clef du roman ? 
"Sois toi-même : le reste est déjà pris." O.Wilde



1 commentaire:

  1. waou un coup de coeur pour toi ! Je vais peut-être me pencher dessus finalement j'avoue que j'étais pas attirée par la couverture et j'ai pas cherché à en savoir plus...

    RépondreSupprimer