jeudi 19 juillet 2018

Stony Bay Beach - Alice & Tim

Stony Bay Beach : Alice & Tim
Huntley Fitzpatrick
Editions Nathan 
17 ans, Tim a déjà traversé une sombre période d'alcoolisme et de drogue. Son père, un banquier glacial, lui a laissé six mois pour faire ses preuves. Grâce à son meilleur ami Jase, il s'installe dans le studio aménagé des Garrett - à la place d'Alice, la sœur de Jase. Alice est furieuse de devoir abandonner son indépendance à ce looser de Tim… alors que Tim, lui, craque immédiatement pour elle ! Mais son truc à elle, c’est de sortir avec des garçons fous d’elle et de les quitter dès qu'ils l'encombrent. A force de charme, Tim finit par la convaincre de lui accorder un rencard… et une place dans sa vie. Rien de très facile pour deux jeunes planqués derrière leur carapace. Et encore moins facile quand Tim découvre brusquement… qu’il a un fils. 

Cet opus est une suite directe du volume consacré à Sam et Jase (lire ma chronique, ICI). Les romans feel good ne restent jamais longtemps dans ma pal, et ils se dévorent à toute vitesse, même ici avec les un peu plus de 550 pages. Comme pour le premier, le style de l'autrice est si accessible et si fluide que les pages se tournent toutes seules. Les chapitres alternent les points de vue des deux héros, Alice et Tim. Pour rappel, Tim est le meilleur ami de Sam, il se drogue et manie habillement le sarcasme. Alice est la grande soeur de Jase, étudiante infirmière elle est décrite très souvent comme étant très belle... mais c'est quasiment tout ce que l'on retient d'elle, c'est dire la richesse du personnage... Les héros mis en avant sont donc bien moins attachants que dans le précédent. Alice est... insipide. Vraiment, je n'ai pas accroché une seule seconde à ses parties. Sa pseudo abnégation, ses grandes questions sur sa romance avec tel ou tel garçon, rien n'a réussi à me toucher. Tim donne au moins un peu plus de sel au récit mais à force de s'apitoyer sur lui-même il en devient lassant. Outre les dangers de la drogue, dans ce tome l'autrice a mis l'accent sur les grossesses non désirées chez les lycéennes.

Si le récit se lit facilement, il est très vite oublié donc à réserver pour les moments de lecture où vous avez envie de légèreté. 

Dès 14 ans.
 

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire