lundi 1 octobre 2018

Jackaby, tome 1

Jackaby, tome 1
William Ritter
Editions Bayard
Abigail Rook, 17 ans, en fuite de chez elle depuis un an, débarque en Nouvelle Angleterre. La tête pleine de rêves, elle espère vivre en Amérique l'aventure, avec un grand A. 
A peine descendue du bateau, elle fait la connaissance d’un étrange personnage, Jackaby, qui va par le plus grand des hasards devenir son employeur. Détective doué de facultés de médium, il est capable de voir les phénomènes anormaux et occultes (déceler les auras, repérer les traces du passage d’un être surnaturel, etc). Abigail, elle, a le don de remarquer les choses les plus triviales. Ce duo est donc fait pour s’entendre.

Pour sa première mission, Abigail accompagne Jackaby sur les lieux d’un crime odieux, un journaliste éventré dont on a bu le sang. L’homme enquêtait sur une série de meurtres perpétrés dans la région. Jackaby soupçonne le meurtrier d’être non pas humain, mais une créature monstrueuse, chose que refuse de croire la police, incarnée par l’irascible inspecteur Marlowe. Seul un jeune officier, Charlie Cane, semble les croire. Les meurtres s'enchaînent et confirment les craintes de Jackaby. 

Quel excellent roman ! De l'action, une intrigue policière très bien menée avec des pointes d'humour car certains passages sont vraiment drôles grâce à l'excentricité de Jackaby. Au départ, le lecteur est dans la peau du détective que l'auteur entraîne sur de fausses pistes.
William Ritter exploite des créatures que l'on ne croise que très rarement dans la littérature, pour un passionné de mythologie et de créatures tel que moi, ça a été un réel plaisir de les retrouver dans le récit. Il nous sort des sentiers battus, ce qui est un réel +. 
Autre point très positif, il n'y a pas de romance entre la jeune fille et le détective, cela fait du bien de lire une amitié forte sans que l'auteur se sente obligé de créer une tension amoureuse. Il y a toutefois un début et agréable fil de romance amoureuse entre deux protagonistes (mais je vous laisse découvrir avec qui). 
Abigail est un chouette personnage, et à travers elle, l'auteur rebondit sur chaque remarque sexiste pour nous offrir des pointes de féminisme. 
Attiré par la superbe couverture, je n'ai pas été déçu, Jackaby est même un coup de coeur. 

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire