dimanche 2 décembre 2018

You don't know my name, tome 2

You don't know my name, tome 2
Kristen Orando
Editions Milan
À cause de son insubordination lors de l'opération visant à délivrer ses parents, Reagan se retrouve au ban des Black Angels. Elle va devoir faire ses preuves pour intégrer l'unité d'élite, et enfin assouvir sa vengeance.

Le premier volume m'avait laissé un super souvenir. (lire ICI mon avis), j'avais donc très hâte de découvrir cette suite. 
Ce deuxième tome est sans doute plus sombre que le premier. J'aime beaucoup la crédibilité donnée au récit grâce à la succession de coups durs pour l'héroïne. Rien n'est enjolivé, Reagan galère non stop durant toute son aventure. On la voit en plein deuil, lutter contre la colère et la tristesse, lutter contre elle-même aussi. La jeune fille, que l'on retrouve telle une coquille vide, doit retrouver toute son énergie, toute sa force et ce n'est pas gagné. Au fur et à mesure des étapes qui doivent la mener à devenir une véritable Black Angels, elle va s'endurcir à nouveau, redevenir celle qu'elle était mais pas tout à fait. D'ailleurs, Reagan ne sait souvent plus où elle en est ni qui elle est vraiment, un sentiment quasi schizophrène semble parfois l'envahir, dur dur de grandir dans la peau d'une espionne. Sa relation avec Luke ne sera pas de tout repos non plus. L'auteur arrive à mélanger thriller, roman d'espionnage et récit psychologique basé sur les états d'âme d'une ado en plein deuil, et ça fonctionne à merveille. Prenant, original, non complaisant, c'est une bonne lecture pour les + de 13 ans. 

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire